safe_image-1

Noé Preszow est un jeune artiste émergent de la scène belge qui a l'an passé signé sur le très prestigieux label Tot Ou Tard, celui la même de Vincent Delerm ou Vianney (comme l'a fait peu ou prou au même moment la jeune artiste Clou dont le premier album cartonne bien en ce moment ).

Noé Preszow (qu'on nous conseille un peu partout de prononcer Prèchof) bénéficie d'une belle côte auprès des programmateurs et ses titres figurent notamment déjà en très bonne position sur les  playlists d’Apple Music, de Deezer ou de Spotify.

  Si ce passionné d'écriture, qui a pris très jeune la plume, compte visiblement plus d'une centaine de titres dans ses tiroirs, son premier EP sorti début septembre , "On ne saurait tarder", qui ne comporte que quatre titres, est une belle carte de visite car il témoigne de la diversité et la richesse de cet artiste adepte d'un mélange de pop française et  de mélancolie moderne  aux textes particulièrement actuels et non dénués de conscience politique.

noe

Les quatre titres figurant dans l'EP (A nous Les armes que j'ai, Je te parle encore  et Que tout s'dansent)  sont assez cohérents dans le sens où, mis bout à bout, ils dessinent une sorte de cartographie d'une solitude très actuelle ainsi que d'une difficulté à trouver sa  place dans la danse violente et frénétique du monde d'aujourd'hui.

Si les références premières de Noé sont à chercher du coté des écorchés vifs  ou poète troubadours de la chanson française de Ferré à  Higelin en passant par Mano Solo, il affirme avoir eu une vraie révélation en découvrant Indochine, qui l'a amené à appréhender différemment ses compositions.

Car  l'univers de Noé  n'est pas que lyrisme et  textes sombres sous fond de  poésie folk, mais va parfois sur des chemins de traverse plus inattendus.

Prenons par exemple le sautillant ' A nous », qui, sous fond de mélodie entrainante, tente et réussit, un joli  plaidoyer pour la jeunesse qui s'entraide et fait l'éloge de la  solidarité.

Si la tournée prévue, il y avait notamment pas mal de dates en première parti  de prévues- de Noé Preszow est forcément remise à plus tard au vu  du contexte sanitaire actuel, gageons qu'il doit être actuellement en train de paufiner un premier album qui devrait largement faire entendre parler de lui dans les années à venir.