Capture deěcran 2020-10-22 aĚ 11

En l'absence de nouveaux films en salles, si on allait voir du coté des nouvelles séries proposées pour ce mois de noembre?

La prochaine série événement sur OCS, c’est Cheyenne et Lola, diffusée à partir du mardi 24 novembre prochain. 

Cette fiction en huit épisodes créée par Virginie Brac (Engrenages, Les Beaux Mecs)  raconte la rencontre de deux jeunes femmes que tout oppose qui se retrouvent, malgré elles, prises dans un engrenage infernal.

Cheyenne, ex-taularde, qui fait des ménages sur les ferries en rêvant d’Amazonie.

Et Lola, ravissante Parisienne sans scrupules qui s’installe chez son amant dans le Nord. Quand Lola tue l’épouse de son amant, avec Cheyenne comme témoin, c’est le début d’un engrenage infernal.

D’autant qu’un caïd est appelé à la rescousse pour faire disparaître le corps. 

Pour survivre et partir à la conquête d’un milieu qui leur est très hostile, elles n’auront pas d’autre choix que de s’allier et, peu à peu, devenir amies.  

Charlotte Le Bon et Veerle Baetens, un duo féminin dans un western moderne et social.

 Le scénario de ce Bonnie and Clyde au féminin ou bien encore un "Thelma & Louise" flamand, un peu attendu, aux personnages qui n'échapperont jamais vraiment à leurs caricatures et truffé de rebondissements parfois peu crédible, est sans doute  le point faible de cette série dont  la dimension sociale est mal exploitée

 Heureusement, la mise en scène d'Eshref Reybrouck parvient toutefois à donner à ce "western moderne et social " un cachet souvent singulier dans sa réalisation.

Tourné dans le nord de la France, la réalisateur met bien à profit ce décor de no man's land peuplé de déshérités,  qui n'empêche pas un certain burlesque d'advenir .

On pense à un certain cinéma belge, celui de Bouli Lanners  ou Felix Van Groeningen; et la présence dans le rôle principal de Verle Baatens, inoubliable actrice d'Alamaba Monroe n'y est sans doute pas étrangère. 

Surtout, les comédiennes Charlotte Le Bon et Veerle Baetens,  duo de femmes que tout oppose mais qui vont réunir leurs solitudes et leurs rages pour tenter de s'en sortir des épreuves de la vie, sont particulièrement investies et épatantes dans ce rôle. 

Cheyenne et Lola n'est pas une immense série, mais il n'en demeure pas moins un divertissement rythmé et élégant idéal pour cette période de confinement.