liv-maria_plat-1-avec-bande-1

 "Mystérieusement, Liv Maria retrouvait dans les cheveux de Flynn l'odeurs de plusieurs maisons où elle avait vécu. Quelque part sur son ventre flottait celle des biscuits norvégiens aux épices que faisait son père pour Noël. Dans ses mains, il y avait l'odeur de ses mains à elle le jour où elle avait pleuré la mort de ses parents, et parfois aussi une odeur de sciure dans laquelle elle reconnaissait celle de son enfance."

 Née dans une petite ile au large de la Bretagne, Liv Maria a passé une enfance assez unique, assez sauvage, entourée de l'amour des siens au cours d'une jeunesse  solitaire mais passionnée.

Mais à la veille de l'été 87, à la suite d'une agression qu'elle subit , Liv Maria va rejoindre une Allemagne alors coupée en deux, et rencontrera un homme qui lui enseignera les mots de l'amour, le pouvoir des mots et de la passion. 

 Quel beau portrait de femme flamboyant, insaisissable, que nous propose Julia Kerninon dans son nouveau roman qui emprunte parfois à certains éléments d'une tragédie grecque !

Une femme libre qui vit en fonction de ses désirs et qui ne veut surtout pas rentrer dans le moule dans lequel la société a tendance à l'assigner.

Il n'y a que nous qui pouvons répondre à toutes les questions concernant notre propre vie et nous seules connaissons intimement  toutes les identités qui nous composent,  semble nous dire Julie Kerninon dans ce roman foisonnant et flamboyant qui est également une ode puissante au pouvoir de la littérature .

Un grand roman de la dernière rentrée littéraire de septembre, injustement ignoré des listes des prix littéraires. 

Liv Maria de Julia Kerninon (Éditions Iconoclaste)