A l'heure où le monde de la culture est forcé de vivre au ralenti, où les deux scènes de l'Opéra de Paris, Garnier et Bastille, doivent rester fermées, la 3e Scène reste ouverte et vous invite à une extraordinaire soirée de gala le 2 décembre prochain  :Une Nuit à l'Opéra de Sergei Loznitsa avec  un vrai plateau de gala : Brigitte Bardot, Charlie Chaplin, Grace Kelly, Serge Lifar, le Général de Gaulle, André Malraux, la Reine d’Angleterre Elizabeth Il… et Maria Callas.

On a pu voir le film en avant première et malheureusement on n'a pas été si ravis que cela de se retrouver en  compagnie d'un si beau gratin.

 

46907


 Simplement à partir d'images d'archives, le cinéaste ukrainien habitué de la croisette Sergei Loznitsa - Dans la brume, Donbass-  revisite avec humour les soirées de gala organisées au Palais Garnier dans les années 50 et 60.

Entre prestige et protocole, ces soirées mobilisaient tant les célébrités que les badauds qui venaient assister par milliers depuis la place de l’Opéra à ce spectacle dont le réalisateur fait ressortir avec amusement tout l’ironie…

Malraux et de Gaulle, la reine Margareth et Philippe, Charlie Chaplin,  Distel et Bardot, Charles Vanel, Grace Kelly et Rainier, Pompidou et madame, et pleins d’homme et de femmes bien habillés et célèbres, forcément célèbres, la garde Républicaine et on croit  même avoir aperçu Micheline Presle pour les adorateurs ( n'est ce pas, Monsieur Barnaud?) .

celles-qui-chantent-2-onp-lfp-maria-callas-dans-une-nuit-a-c-lope-ura-de-sergei-loznitsa-1024x780

Notre avis
Un petit film de vingt minutes pour les grands soirs de 1958, 1959 et 1970 à l’Opéra de Paris.
Sur des airs de Mozart, Verdi, Strauss ou Rossini, c’est le haut du panier qui monte les marche du palais Garnier, mais il nous faudra attendre plus de dix minutes pour entendre l’air de Rosine façon Calas mais il faut bien le reconnaitre, La Voix de la Diva nous fiche encore les poils....
Autant vous l'avouer on ne  comprends pas l’intérêt d’un film pareil, voir, durant dix minutes , des personnages historiques morts monter les marches du palais Garnier n’ont d’intérêt que pour  les amateurs de stars décédés .et peut-être aussi nous donner la possibilité de fait un contrepet foireux ...”Panier garni au palais Garnier.”.....A part cela, on ne voit pas trop ce qu'a voulu faire   Sergei Loznitsa avec cette compilation hommage..
Une chose est sure, à cette nuit à l'opéra version 2020,  on préferera largement  le film éponyme Une Nuit à l'opéra des Marx Brothers, réalisé en 1935, véritable  sommet du cinéma burlesque avec Groucho et Harpo à leur meilleur 

En ligne le 2 décembre sur operadeparis.fr/3e-scene