3760247209846_vid

Certainement le moins attendu des cinq films présents sur la liste, Deux, le film en langue française du réalisateur italien Filippo Meneghetti,a été désigné hier par le comité de sélection du CNC pour représenter les chances tricolores en vue de la prochaine cérémonie des Oscars, qui se tiendra en avril 2021.

Passé par le festvial Premiers Plans d'Angers ou le Festival Chéries Chéries, ce film,  qui a connu une carrière en salles bien modeste- il a attiré moins de 50.000 spectateurs dans les salles françaises à sa sortie en février dernier- a été préféré aux favoris comme Eté 85 de François Ozon ou ADN de Maïwenn.

deux-17bfb5-0@1x

La première réalisation de Filippo Meneghetti, jeune céinaste italien vivant à Paris  nous raconte une relation amoureuse entre deux femmes de 70 ans, qui dissimulent leurs relations sous les dehors d’un voisinage amical, à la faveur de deux appartements jumeaux.

Le cinéaste évoque avec beaucoup de sensibilité un amour difficile à protéger de l'incompréhension des autres et qui va être entravé par la maladie de l'une d'entre elles.

Le personnage de Madeleine qui a tout sacrifié, ses amours, ses aspirations, pour les convenances et le confort bourgeois est particulièrement émouvant.

featured_deux-film

  L'allemande Barbara Sukowa (Nina) et Martine Chevallier  grande actrice de la Comédie Française peu vue au cinéma (Madeleine) donnent énormément d'intensité  à ce duo féminin,  et contrelance une inteprétation plus inégale dans les personnages secondaires ( le fils de Madeleine ou l'aide soignante)

Surtout, la mise en scène de Filippo Meneghetti, d'une grande maitrise, pour un premier long,  joue parfois avec les  codes du thriller pour transcender la dimension mélodrame du récit,  et impulse par la même  un vrai cachet à l'ensemble.

Deux n'est pas  forcément le film le plus incontestable des cinq sur la liste de départ des films sélectionnés aux Oscars  (le Ozon ou  un autre premier long, le sublime Gagarine, plus ambitieux ou et aboutis,  nous avaient semblé un peu au dessus, mais au moins on aura évité les décevants "Mignonnes" ou "ADN") mais n'en demeure pas moins une œuvre profonde et belle., se terminant par un dernier plan d'une grande beauté.

Gageons toutefois que le film devrait avoir cependant du mal à se distinguer en avril prochain  car il devra  batailler contre des films mieux outillés, on pense notamment au représentant du Dannemark le génial "Drunk "de Thomas Vittenberg en premier lieu.

Deux est disponible en DVD chez Blaq Out /ESC editions depuis le 17 juin 2020