146028_couverture_Hres_0 (1)

Connaissez vous le nom d'Antoni Campañà ? Il fut l'un des représentants du courant pictorialiste et fut photographe pour des revues, photo-reporter, photographe de sport, auteur de cartes postales.
Son œuvre est analysée dans de nombreuses études sur la photographie espagnole. 
Ce beau livre dévoile pour la première fois les archives du photographe catalan consacrées à la guerre civile d'Espagne.
Elles ont été retrouvées par hasard par ses enfants dans des boîtes rouges remisées dans le garage de la dernière maison du photographe, maison qui allait être détruite.
80 ans plus tard, plus de 5000 photographies, la plupart des négatifs mais aussi des centaines de tirages, revoient la lumière. 

15734803388410 (2)

 
"Campana a confié à ses enfants qu'il n'avait pas aimé photographier la pauvreté, mais que la réalité de Barcelone en guerre l'avait conduit à représenter des situations et des personnes contraintes par la misère, à la façon de la Grande Dépression américaine ou de la crise allemande." 

Si la guerre est au cœur de ce beau livre, Antoni Campañà montre aussi son attachement à l'Espagne et à ses traditions, à travers des clichés de la vie quotidienne, à la ville et à la campagne, à travers des photos de fête qu'elles soient religieuses ou folkloriques. 
Antoni Campañà montre aussi l'entrée des troupes franquistes à Barcelone et dit les blessures externes et internes de son pays.
Bien plus qu'un livre de photographies, La botte rouge retrace le cheminement de l'artiste et met en lumière un pan important de l'histoire espagnole. 
15734803388410 (2)
On a particulièrement aimé :
  • le fait que chaque photographie présentée soit expliquée et contextualisée ;
  • la force des photographies qui donne le sentiment d'être prises sur le vif ;
  • le parcours étonnant du photographe retracé par les auteurs dans une première partie .

 

Les  noms des auteurs de ce beau livre sont à retenir: il s'agit du  journaliste Plàcid Garcia-Planas, de l'historien Arnau Gonzàlez Vilalta et du photographe David Ramos.
La botte rouge, le dernier grand trésor photographique de la Guerre d'Espagne d'Antoni Campana, éditions du Seuil