41Y1165lgEL

« Dans cette nuit d’été tranchante et noire, Marika garde les yeux grands ouverts sur les zébrures du monde et de sa vie. »

Berlin, en plein été  et en pleine canicule : Marika  la quarantaine, doit y revenir  avec  son jeune fils pour que celui ci fasse la connaissance de  son père.

Mais un événement imprévu va mettre la ville en plein chaos. Marika et Solal sont séparés, Solal se retrouve alors dans les décombres avec son père  et la mère éplorée  va tout mettre en œuvre pour le retrouver.

Une écriture dense et poétique  et un sens de l'atmosphère un peu angoissant font de cette fable écologique un récit sensible et sobre sur .l'amour filial et le déréglement climatique.

Un conte apocalytpique pas loin de la Route de Mac Carthy mais avec des relents aussi de Réparer les vivants de Maylis de Kerangal..

Encore la preuve que les éditions Agullo - ceux qui publient notamment Valerio Varesi  ou Frédéric Paulin ont un catalogue d'une belle exigence et d'une  grande qualité .

"Les flocons noirs s'engouffraient dans sa gorge comme des grains dans un sablier"