incasables

Si comme nous,  vous  avez la (facheuse?) tendance de fréquenter  beaucoup Twitter  vous connaissez surement Rachid Zerouki  ou plutôt son  pseudo "Rachid l’instit",,professeur des écoles  qui enseigne en SEGPA. et qui partagé à sa communauté ses anecdotes du quotidien de ses élèves

Dans son livre « Les incasables » aux éditions Laffont. il  livre à la fois témoignage professionnel et  aussi personnel sur des élèves 

Rachid Zerrouki revient sur son parcours personnel  de jeune marocain arrivé en France à 10 ans près de Cavaillon avec sa famille jusqu'à l'obtention de son diplome de professeur des écoles puis son stage à l'obtention de son diplome pendant trois ans dans la SEGPA d’un collège marseillais. 

C'est là qu'il fait connaissance de ces " incasables", selon le terme péjoratif donné à ces élèves peu adapté au système scolaire et que celui ci a tendance à laisser dans le fond de la classe, sans réussir à les intégrer. 

Souvent peu épargnés par le quotidien, ces incasables ne sont pas vraiment aidés par la grosse machine qu'est l'Edcuation Nationale qui réussit rarement  à faire du cas par cas

Ce livre est donc un témoignage qui rappelle à quel point le travail d'enseignant est un métier formidable.

Il faut dire que Rachid Zerouki fait partager avec sincérité et énormément de générosité son expérience avec des anecdotes souvent touchantes sur ces parcours singuliers et  en mettant en lumière des profils très souvent laissés pour compte ailleurs.

Ces portraits parfaitement ciselés sont  portés par ailleurs par une  réflexion plus générale  sur le rôle  et les lacunes de l’école dans notre société, et la notion globale d'échec scolaire. 

Rachid Zerrouki, « Les incasables », éditions Robert Laffont