ETUI LDG

Lorsqu'un film,  particulièrement sombre sur la société,  et réalisé il y a  désormais 25 ans résonne toujours aussi fort avec l'actualité, doit- on se féliciter du caractère visionnaire de l'oeuvre  ou bien se désésperer du fait que peu de changement sociétaux ont pu être opérés depuis? 

C'est la question que l'on peut se poser (sans forcément avoir la réponse) à la vision de  L’ÂME DES GUERRIERS, pamphlet sans concession contre les violences domestiques, dont on se rend compte qu'il n'a sans doute jamais résonné aussi fort qu’aujourd’hui .

Cette chronique bouleversante sur l'héritage Maori dans la société néo zélandaise, qui a connu un beau succès à sa sortie (200 000 entrées en France et un prix à la Mostra de Venise 1994) dénonçait ( parfois un peu au buldozzer mais ça a en fait aussi sa grande force)  la misère des habitants de  la banlieue d'Auckland certes mais aussi et surtout les violences endurées par des femmes qui encaissent en silence jusqu'au point de non retour les poings de leurs maris hargneux. 

r,600,398,1-342e57

En le revoyant aujourd'hui, dans cette très belle édition restaurée par la Rabbia,  force est d'admettre que la dénonciation n’a pas pris une seule ride.  

Les hommes, tout dans les muscles mais rien dans la tête, ne pensent qu’à se taper dessus au bar pendant leurs journées de désoeuvrement,  et le soir arrivant, emporté par une remarque qui les vexe,  à taper sur leur femme qui attend en pleurant que le paters familias soit revenu à de meilleures dispositions .

Si  "L'âme des guerriers"  évoque  en toile de fond  la misère sociale et psychologique des Maoris déracinés dans des banlieues sans âme  en exil sur leurs propres terres. détruits par la pauvreté et le déracinement, la force du film de Lee Tamahori est bien de transcender cet ancrage local et de toucher à l'universalité tant les histoires de violences familiales semblent reproduire le même schéma d'un horizon génographique à un autre.

l'âme des guerriers 3 cliff and co

Le portrait sans concession de cette  société patriarcale régie par des hommes en proie  à des pulsions de violences ( verbales, sexuelles, de coups) impossibles à juguler,  fait d'autant plus froid dans le dos qu'il résonne avec toutes les histoires qu'on entend actuellement dans le monde entier.. 

Temuera Morrison, père violent et alcoolique, qui  impressionne à chaque scène par son côté grenade prêt à dégoupiller à chaque instant apparait aussi terrifiant que pathétique.

Il  fait face à Rena Owen, louve en colère, qui semble accepter son sort un peu résignée avant qu'un tragique évenement ( qu'on ne dévoilera évidemment pas) la pousse à réagir enfin..  

Si certaines scènes de violence physique et morale sont à la limite du soutenable,  rares sont les films- avant et après celui ci d'ailleurs même si plusieurs ont tenté d'aborder le même thème- qui font autant émouvoir et réfléchir sur  les tragédies  de la violence  ordinaire .

 Un film coup de poing( sic!), réaliste et sans pathos, véritablement bouleversant,  à rattraper dans ce très bel écrin. 

SCENO L'AME DES GUERRIERS

Pour la première fois en vidéo en France,le film-choc de Lee Tamahori,  L’âme des guerriers de Lee Tamahori sort dans une édition collector combo DVD / Blu-Ray éditée par La Rabbia/ The Jokers 

HOTOS : © LA RABBIA. TOUS DROITS RÉSERVÉS

 L'Âme des guerriers (Once Were Warriors)
Nouvelle-Zélande, 1994, 1h43, couleurs (Eastmancolor), format 1.85

Voir sur le site de l'éditeur