9782746756403

"Dans ce monde de silhouettes, les objets ont une vie propre. Les flacons renferment des sortilèges, le surnaturel tourne alentour. En transfigurant la réalité, Spiliaert outrepasse la dimension du monde matériel."

Comment ne pas marquer un temps d'arrêt devant la couverture de l'essai consacré à Léon Spilliaert montrant cet homme à la figure inquiétante et à la chevelure quasi radioactive ?

Elle reprend un autoportrait de ce peintre belge dont je n'avais jamais entendu le nom avant de lire ce livre.

Eva Bester nous emmène dans sa ville, Ostende, spécialisée dans la pêche au hareng avant de devenir une station balnéaire mondiale.

Saviez vous au passage que c'est Ostende qui a inspiré le chanteur Marvin Gaye (il y a vécu un an et demi ) pour Sexual healing et tous les morceaux de Minight Love ? L'office du tourisme de la ville propose d'ailleurs aujourd'hui un Minight Love Tour. 

Eva Bester entremêle éléments biographiques et analyse fine et jamais ennuyeuse de la peinture de Léon Spilliaert pour dresser un portrait tout en nuances d'un artiste à la fois introverti, tourmenté, inclassable et drôle. 

Artistiquement, difficile en découvrant ses tableaux, de ne pas penser à Edvard Munch et ses regards hallucinés.

On sent le plaisir qu'a Eva Bester à suivre les traces de l'artiste pour nous le faire connaître. Elle referme, pour moi, la porte, un peu trop vite. Vous connaissez ce peintre 🎨 ?

Léon Spilliaert, Eva Bester, Editions Autrement,  parution le 23 septembre 2020 

Léon Spilliaert (1881-1946) - Lumière et solitude" prévue au musée d'Orsay sera visite à la réouverture des musées 

 

Ecrit par chocoladdict