aida-3-1920x1038

 Quo Vadis, Aida ? la voix d'aida  fait partie des films européens les plus remarqués de l'année 2020, pressentie pour l'Oscar du Meilleur Film étranger. et assurément un des films les plus remarqués et remarquables de ce festival des arcs.

Sa réalisatrice, Jasmila Zbanic avait gagné l'Ours d'Or en 2006 pour Sarajevo, mon amour, qui portait sur son pays, la Bosnie, et sa ville, Sarajevo.

Elle revient avec ce beau  film sur le massacre de Srebenica en juillet 1995.

 

aida-8-1920x1038

 

Aida  (une fantastique Jasna Đuričić), une enseignante devenue traductrice pour les Nations-Unies à Srebrenica qui essaie de trouver une voie quand l'armée serbe l'emporte et que les choses deviennent infernales
Quo vadis, Aida ? revient sur les heures précédant le massacre de Srebenica perpétré en 1995 par l’armée de la république serbe de Bosnie sous le commandement du général Mladic. En injectant une trame fictionnelle, Jasmila Zbanic crée un personnage pivot autour duquel se percutent l’aberration et le tourment, l’incompréhension et l’effroi.

 Quo Vadis, Aida ? est une fictionalisation d’événement réels, en l’occurrence le massacre de Srebrenica qui fit 8,372 victimes. Comment trouver le bon ton pour parler d’une tuerie encore débattue aujourd’hui par des négationnistes, et après laquelle survivants et assassins ont dû continuer à vivre côte à côte sans espoir de justice ? 

LA VOIX D'AÏDA y répond avec énormément de force et d'intensité  Aida agit sur le récit comme un agent actif. C’est dans son énergie que le film puise sa tension, c’est à travers son regard que la peur infuse l’image.

 

aida-4-640x346

le film raconte l'histoire d'Aida, qui tente de sauver son mari et ses fils tout en travaillant pour les Nations Unies comme traductriceau moment du massacre de Srebrenica en juillet 1995.
"J'ai le sentiment que les gens pourraient s'identifier à ce moment, qui s'est produit dans notre film, où vous vivez une vie normale et où soudain tout s'effondre et il n'y a plus de sentiment de sécurité. Que des organisations comme l'ONU, qui étaient censées vous protéger, ne travaillent plus et, vous savez, la tragédie est si proche et vous pouvez vous y glisser facilement", Jasmila Zbanic 

aida-2-640x346

aida-9-640x346

 

aida-4-1920x1038