editions-metailie

"Je partais de chez moi avec l’apparence d’un garçon timide […], mais lorsque personne ne me voyait, je me glissais dans mon palais de briques nues et procédais à ma transformation en Camila.”

Attention :  roman flamboyant et coup de poing pour cette rentrée de l'hiver littéraire et il nous vient tout droit d'Argentine, une patrie qui a souvent l'habitude de ce genre de choc littéraire .

Pour son premier roman qui emprunte largement au récit fictionnel,  mais en l'agrémentant d'une pointe de merveilleux assez admirable, Camila Sosa Villada raconte les joies  et les difficultés d'une femme trans en Argentine, dans un fulgurant premier roman Les Vilaines  qui parait , demain, le  14 janvier 2021 aux éditions Métailié.

Camila Sosa Villada- connue aussi en Argentine comme  actrice et chanteuse- est à la fois auteur et personnage de ce roman qui mêle avec un baroque flamboyant réalisme documentaire et romanesque à la lisière du merveilleux.

editions-metailie

Son récit  nous plonge au sein de cette incroyable  communauté  de prostituées trans qui squattent le Parc Sarmiento au cœur de la ville de Cordoba en argentine et qui vivent sous le joug de Tante Encarna, figure maternelle et et protectrice qui ne dérapareillerait pas, tous comme l'ensemble des protagonistes du livre dans un mélodrame d'Almodóvar.

On pense aussi pas mal au cours de notre lecture aux Jolis Jolis Monstres de Julien Dufrene Lamy, avec ici, en ingrédients supplémentaires,  une flamboyance tout sud américaine aux 

Des personnalités incroyables aux vies aussi cabossées que mues par un espoir et un optimisme à tout crin  dans ce récit de survie et de fureur pour qui " être une trans est une fête" .

Un conte de fées trash et lyrique, plein de fièvre,  de sincérité,  de rires et de larmes  sur l’identité transgenre. 

Impossible désormais d'oublier Camila, mais aussi, Patricia ou Maria ses compagnonnes de tenacité et d'infortune, une fois la dernière page de ces bien  belles vilaines refermées !

★★★★

Les vilaines, Camila Sosa Villada , édition Metaillié , 14 janvier 2021