3DLAMAISONDELAMORTDVDDEF_1024x1024

 Perle du cinéma d’épouvante, friandise pour cinéphile, en 1932 “ La maison de la mort” en v.o “The old dark house” imprime définitivement sur pellicule tous les marqueurs des films d’horreur à venir.

Région isolée, élément déchainés, tempête, orage, voyageurs perdus dans la nuit trouvant refuge dans une sombre maison gothique.

Un majordome inquiétant, l’apparition de Boris Karloff est un must, ouvre la lourde porte d’une demeure pas du tout, mais alors pas du tout hospitalière.

LAMAISONDELAMORT04_1024x1024

Evidemment les propriétaires forment une famille parfaitement dysfonctionnelle, un frère couard et une sœur bigote,  qui se détestent cordialement.
Je vous rajoute que, de la salle à manger, débouche un sombre escalier qui monte vers des portes verrouillées cachant tout un tas de misérables petits secrets, vous aurez compris que le film de James Whale n’a rien à envier à “Scream” “Amytiville” et autres “Paranormal Actyvity...
Et puis il y a surtout ce formidable humour anglais en décalage total avec les situations “terrifiantes” que vivent nos malheureux protagonistes.

LAMAISONDELAMORT01_1024x1024

Boris Karloff, à jamais notre Frankenstein, Melvyn Douglas, toujours chic et pince sans rire, Charles Laughton, déjà cabot pour son premier rôle à Hollywood, en fait des tonnes et c’est réjouissant.
Le film réalisé juste avant le code Hays, possède une liberté dans des dialogues plutôt  crus avec  sous- entendus égrillards, antireligieux et sociaux. 
Et puis il y a Gloria Stuart en jeune première effrayée mais pugnace dans un de ses premier rôle. Gloria Stuart qui a ému toute la planète dans une de ses dernieres apparitions à l’écran.
Agée de quatre-vingt-sept ans, elle fut la délicieuse “Rose âgée” du film de James Cameron “Titanic”.
LAMAISONDELAMORT03_1024x1024
Je vous l’ai dit “ La maison de la mort” du nanan pour qui aime le cinoche. Et la restauration de Carlotta, particulièrement soignée sur le grain de l'image, lui rend particulièrement justice.
 Un conseil pour un petit plus soécial James Whale, le film “Ni dieux, ni démon” de Bill Condon, une très tendre biographie du créateur des film d’épouvantes Hollywoodiens. 

Disponible en Blu-ray & DVD.le 27 janvier 2021 dans une belle version restaurée chez Carlotta 

 Egalement Édition Blu-ray limitée avec digipack slim et fourreau.

SUPPLÉMENTS (EN HD)*

. LA FILLE DE FRANKENSTEIN (15 mn - HD)
Sara Karloff revient sur l’exceptionnelle carrière de son père, l’acteur Boris Karloff, immortalisé à jamais pour son rôle dans Frankenstein et ses nombreuses suites, et dont la performance dans La Maison de la mort terrifie toujours autant sa fille.

. SAUVETAGE D’UN CLASSIQUE (7 mn)
Admirateur de longue date de James Whale, le réalisateur Curtis Harrington (Le Diable à trois) raconte comment il est parvenu à sauver La Maison de la mort de l’oubli et à financer sa restauration.

. BANDE-ANNONCE 2019 (HD)