9782882506696

"Clara, la vaillante, vacillante. Une lettre en plus qui dit l’effondrement.
Une lettre qui se faufile au milieu de la vaillance, la coupe en deux, la cisaille, la tranche.
Une lettre qui dessine une caverne, un trou où elle tombe, un creux, une lettre qui l’empêche de retrouver celle qu’elle était, entière, debout."

Gaëlle Josse est une écrivaine-musicienne. Lorsque on lit un de ses romans,  c’est comme si on glissait de phrase en phrase, totalement sous le charme de sa mélodie.

Avec "Ce matin-là", Gaëlle Josse contredit l’idée répandue selon laquelle il faut avoir vécu quelque chose pour le comprendre. Sa plume est si juste, les images qu’elle dessine sous nos yeux si puissantes, que le burn out n’est plus quelque chose d’extérieur, d’étranger, qui n’arrive qu’aux autres.

C’est une fissure qui s’agrandit, c’est la planchette du kapla qu’on rajoute en haut d’une construction qui commence à osciller puis trembler avant d’entrainer toutes les pièces dans une chute.

https://images.lanouvellerepublique.fr/image/upload/t_1020w/5fcd8a9573e2935d418b49e8.jpg

 

C’est le doute qui s’immisce dans l’esprit et infuse tous les instants de vie, c’est cette sensation de pesanteur omniprésente. 

 A mots couverts, sans esprit de démonstration, Ce matin-là dit aussi la violence du monde du travail, la culture du résultat, le harcèlement dans ce qu’il a de plus pernicieux et invisible.

On ressent  surtout à travers les mots de Gaëlle Josse, une façon de donner de la voix à celles et ceux qui se sont effondrés un jour avec une empathie réconfortante.

Avec Ce matin-là, Gaëlle Josse confirme son talent à décrire si bien les sensations dans leurs moindres nuances.

Si vous ne connaissez pas encore cette écrivaine, on vous conseille aussi les formidables  Une longue impatience et Une femme en contre-jour.

 

Ce matin là, Gaëlle Josse, collection Noir sur blanc, editions Notabilia

  • Date de parution : 07/01/2021