lasirenedise-hd-572205

' Les hasards sont des étincelles qui allument ou non les pyrotechnies du destin. '

À la pointe sud de la baie d’Umwelt, loin du monde et hors du temps, le domaine des Descenderies , luxueux mais décrepi sanatorium en bord de mer, a accueilli des générations de patientes soigné par le cher docteur Riwald.  

Descenderies, cet ancien hôpital maritime dont les immenses baies vitrées baignent sur l'océan et dont un étrange labyrinthe végétal habite son jardin,  abrite notamment Malgorne, né sourd d'une jeune femme fragile et lunaire, extérieur au monde des humains et qui se contente d'observer un monde dont il imagine lui même les règles.

Sa rencontre avec une  jeune femme mélancolique  qui erre le long des côtes perdue dans ses pensées va bouleverser à jamais la destinée de ces deux personnages qu'on croirait issus de la mythologie. 

« Il l’avait recueillie avec perplexité, curiosité, sidération enfin : la jeune femme absente aux autres, indifférente à toutes les tentatives d’apprivoisement, manifestait une présence charnelle insensée. »

L’écrivain Hubert Haddad.

"Chacun configure sa propre ruine sur les vestiges qui l'entourent : ainsi tout est conforme. Le malheur au malheur s'apparie et le temps prend des allures de forteresse face à la ligne d'horizon."

Dans La Sirène d'Isé, aux éditions Zulma le romancier tunisien Hubert Haddad nous entraîne dans un conte qui nous emmène dans un monde fait de rêves dans un nouveau jardin entre terre et mer. 

C'est un conte merveilleux, gracieux et déchirant comme le bruissement des vagues que nous propose ainsi Hubert Haddad 

Même si le sens du récit nous échappe  un peu parfois, laissez vous happer et même y perdre  par  sa plume ô combien lyrique : chaque groupe de mot y dessine un paysage, chaque page est un ravissement pour les yeux et les oreilles ...

"La Sirène d’Isé », d’Hubert Haddad, Zulma, 192 p.,21 janvier 2021

17,50 €, numérique 13 €.