unnamed (53)

"Si nous n’agissons pas en nous excluant nous-mêmes de toutes ses questions, nous nous condamnons à subir le futur. Ne pas agir, c’est agir et laisser des futurs moins appréciables s’imposer à nous. Il est fondamental de questionner les choix des grandes entreprises en étant force de proposition. Acceptons-nous maintenant de hisser les voiles pour naviguer vers l’impossible?"

Le livre de Makan Fofana "La banlieue du Turfu" vient de sortir chez Tana éditions. 

Fondateur de l’Hypercube, laboratoire qui explore le "Turfu" par la science-fiction et la culture pop, Makan Fofana cherche à briser les stéréotypes de la banlieue de manière inédite et créative. 

Pour ce faire , il imagine la banlieue  du TURFU est un espace de connexion, producteur d’une culture hybride entre banlieue et monde, qui explore la banlieue comme une contrée lointaine et le monde comme une banlieue et trace une multiplicité de lignes de fuite possibles. 

unnamed (54)

 Makan Fofana a créé ce projet pour créer une rupture avec  une certaine philosophie de la banlieue souvent triste et sans espoir .

A la place il élabore une vision personnelle et artistique mélant plusieurs  imaginaires,  pour d’ouvrir les possibilités de l' environnement,de la banlieue et  réenchanter mentalement l' existence des habitants .

Partant du terme TURFU, popularisé par Booba  au monde féérique de JK Rowling, Fofana propose une contre histoire de la banlieue et un nouvel espace à défricher.

L'occasion de questionner  avec intelligence le pouvoir des imaginaires au sens large, et d’entraîner l’incroyable capacité de l’humain à en fabuler de nouveaux. 

Un texte érudit ( aux références très fouillées), parfois un peu ardu, mais toujours passionnant et stimulant!

"La banlieue est le siège d’une culture vivante, d’un mode de vie et d’une expérience partagée par tous les Français, qu’ils y habitent ou non. Le débat autour de la diversité des banlieues laisse croire qu’il existe une infinité de cas de figures. Théoriquement, les possibilités sont immenses, mais en fait, l’imaginaire et l’imagination ont tendance à s’uniformiser et à se faire obstacle l’un l’autre." 

 La Banlieue du Turfu, du chaos naît la création" (Éd. Tana),