arton60686-25bc9

« Je ne sais pas si je dois considérer notre vie comme un conte de fées ou comme un roman d’horreur. C’est peut-être les deux. J’espère que tu sauras entrevoir le conte de fées. »

Liv est une jeune fille qui vit  dans des conditions très particulières dans une île danoise isolée du monde. Si sa  famille  cultive de générations en générations la passion des arbres et  notamment de ce liquide la résine aux étonnantes capacités de conservation , son père, Jens Haarder a des méthodes bien à lui pour nourrir et entretenir les siens. 

Considérant que le monde extérieur est forcément hostile  à lui et aux siens (on est un peu dans le même genre de personnages que celui quejouait Viggo Mortensen dans Captain Fantastic mais en évidemment plus radical encore), il préfère faire l'école à la maison et accumuler de manière assez compulsive tous les matériaux et objets ramassés autour de chez lui  afin de  préserver sa famille très à l'écart de la société.

A travers les récits qui naviguent entre passé et présent et les points de vue qui se multiplient, on comprend peu à peu la folie de ce père et la complicité plus ou moins consciente de la petite Liv..

Car Liv raconte au lecteur sa vie , son passé-  parfois entrecoupé par les lettres que sa mère, devenue obèse et muette lui adresse dans laquelle ellle raconte sa vie très difficile, dans un mélange d'innocence et de maturité vraiment étonnantes .

" Le passé et l’avenir formaient un tout. Le temps n’était pas aboli : il était d’une plénitude plus grande. C’était un ami fidèle qui ne demandait qu’à être là. »⁣

 Ce roman a été considéré comme un équivalent des meilleurs Stephen King et il est vrai que ce conte macabre inhale( sic!) un parfum d'ambiance particulièrement étouffant presque suspendu dans le temps.

En n'utilisant aucun effet  de style appuyé et en axant sur une complexité dans la psychologie des personnages Anne Riel fait de ce récit très sombre et surprenant jusqu’au dénouement final une des très grande réussite littéraires du moment ! 

Résine (Harpiks)

Auteur : Ane Riel
Traduit du danois par Terje Sinding
Éditions : Seuil (4 Mars 2021)
306 pages