9c53c77b-9d6c-4497-9eba-17002798ee7b (1)

 Delhi, le 16 décembre 2012 19h30.

Un jeune couple, qui rentre du cinéma, monte dans un bus privé qui prétend aller dans leur direction. Le jeune homme est roué de coup et l’étudiante est trainé au fond du bus, où elle est torturée, violée et laissée pour morte par cinq hommes pendant que le bus roule sans but sur les routes de Dehli.
Selon les dernières données gouvernementales, une femme est violée toutes les vingt minutes en Inde, mais la plupart des ces viols ne sont jamais signalés aux autorités.
Une jeune Indienne participe, le 16 décembre 2014, à une manifestation en mémoire de Jyoti Singh, à New Delhi (Inde). (SAJJAD HUSSAIN / AFP)
Ce viol, et la mort de la jeune victime quelques jours plus tard, a provoqué des manifestations sans précédent à travers toute l’Inde.
Le silence à été brisé.
Les violeurs majeurs seront jugés, condamnés à mort ils seront exécutés en mars 2020. Le violeur âgé de dix-sept ans au moment des faits, purgera trois années de prison, la peine maximale pour un mineur, puis relâché.
Un documentaire d’une heure pour témoigner d’un terrible crime, d’un fait divers sanglant qui a profondément bouleversé la société Indienne.

Manifestation-Bangalore-2-decembre-2019-contre-meurtre-jeune-veterinaire-Hyderabad-quelques-jourstot_0_729_486

Une culture de l’honneur et de la honte, une société patriarcale les plus rétrograde dans  un pays où plus de la moitié de la population vit sous le seuil de pauvreté.
Jioty Singh, 1989-2012, morte de la folie des hommes à permis de libérer la parole des femmes, depuis son calvaire, les signalements de viol ont augmentés de 35%.
Un documentaire édifiant et bouleversant.


INDIA'S DAUGHTER, UN VIOL, UN MEURTRE NATIONAL

Sur Planète + à partir du 23 avril 2021 et sur My Canal