leur-ame-au-diable-de-marin-ledun

"C’est le troisième plan social qu’il voit passer. Les vieux comme lui sont indestructibles, ils en ont vu d’autres, mais les jeunes, c’est différent. Les mutations, l’incertitude, les déménagements à répétition, le dépeçage des activités, les fleurons de l’économie vendus au plus offrant, les bénéfices records, ça les dépasse et, pour finir, ça les use. Ils n’ont plus le goût de la lutte, ils ne sont plus syndiqués, ils n’y croient pas. Ils imaginent que c’est leur force, mais ça les rend encore plus vulnérables. "
Dans les années 80,  le monde du tabac tremble de tous ses pores, car les associations anti-tabac s'organisent pour freiner la consommation de nicotine qui explose un peu partout.
Mais à ce mouvement contestataire l'oppostion est prêt à tous les coups bas : des lobbyistes s’attaquent sans vergogne à notre santé et des industriels peu scrupuleux, tels que l'ancien énarque David Bartels, ne sont pas en manque d'idées pour vous persuader que fumer est un acte de liberté et de résistance.
 C' est parti pour plus de  600 pages sur la nicotine et ses pratiques douteuses d'un polar très ambitieux qui fait pas mal penser à l'excellent long métrage "Révélations" de Michael Mann avec  les monstres sacrés Al Pacino et Russel Crowe .
"Leur âme au diable " ou l'industrie du tabac passée au crible par une plume  particulièrement documentée proche parfois de l'enquête journalistique et aiguisée. 

Marin Ledun nous embarque dans l'histoire du business de la nicotine sur 20 années ;  depuis les années 80 jusqu'aux dernières lois limitant la liberté des fumeurs. 

Un thriller glaçant certes,  mais aussi palpitant et addictif, bien construit, sans temps morts, qui donnerait à coup sur  une excellente série !!

Roman dense, réaliste  et complexe "Leur âme au diable "confirme largement tout le bien que l'on pense de  Marin Ledun Ã  coup sur, un de nos meilleurs auteurs de polars français, qui  n'hésite pas à aller gratter du coté des travers de notre société et des dérives de l'entreprise, un auteur, qui assurément,  mériterait une reconnaissance critique et publique encore plus forte.

 Leur âme au diable: Marin Ledun ( Gallimard/Série Noire)  , 4 mars 2021