TheDemonInside-Banniere

 Joel, un mécanicien, s’occupe seul de son fils Mason, un garçonnet de dix ans.

Depuis la mort de son épouse, le quadragénaire vit retiré  du monde, souffrant de trouble schizophréniques, pour ne pas perdre la garde de son fils, il doit voir régulièrement une psychiatre.
Alors que la thérapie s’avère efficace, Mason commence lui aussi a percevoir des choses étranges dans la maison.
La maladie mentale serait-elle héréditaire ou serait-ce une entité maléfique qui tenterait de prendre possession de l’enfant.
95788294
Petit notice explicative, les trois phases de la possession :
  – La présence: le démon fait sentir sa présence à son hôte.
– L’affliction : l’entité commence à posséder et habiter le corps de l’hôte (sans présenter sa carte des entités)
   et prend le contrôle de ses facultés physiques, mentales et spirituelles.
– Le consentement : la personne abandonne et consent que le démon fasse partie de son âme.
The Demon inside : la critique du film - CinéDweller
Les  signes de la possession:
  – L’aversion de la croix
– Le roulement des yeux
– La glossolalie ( faites comme moi cherchez dans le dico)
– Prévoir l’avenir
– Parler par d’autres voix
– Faire bouger les objets
Aïe, Mason coche déjà pas mal de cases...
Heureusement et ça tombe bien, il y a justement un exorciste qui habite dans le coin.

4644676-1024x434

Notre avis du film The Demon Inside :
Possession chez les blue collar, dans un bled perdu de l’Amérique profonde.
Petit film d’horreur ni bon ni mauvais qui a la bonne idée de mettre en doute les visions morbides du pére et du fils. Leur santé mentale défaillante serait peut-être le fruit d’un deuil  inacceptable.
Mais le problème  qui se pose d'ailleurs pour tous les film d’exorcicme,  c’est qu’il viennent  tous après  “L’exorciste” justement.
The Demon Inside : Découvrez la bande-annonce en VF ! | Geeks Lands
Le film de Friedkin est d’une telle force et d’une  telle précision dans le déroulement de l’histoire et dans sa mise en scène qu’il rend tous les autres films de possession comme de vulgaires ersatzs.
Un film estimable  et plaisant donc, mais  one saurait trop vous conseiller de voir plutôt l’original....rappelez-vous les quelques notes de musique de Mike Oldfield, comme une main glacée sur la nuque du spectateur...
 
THE DEMON INSIDE 

RÉALISATION :Pearry Reginald Teo
DISTRIBUTION : Robert Kazinsky, Peter Jason, Florence Faivre, Caden Dragomer, Hannah Ward
ANNÉE DE PRODUCTION :2018
DURÉE :1:24
PAYS :États-Unis

 à voir  sur My Canal et le 12 mai sur Canal + cinema