9782221252567ORI

" Et donc, ouais, nous avons fait ce film, un film qui a été présenté à Cannes, où je suis arrivée avec, en tout et pour tout, la tenue dans laquelle j'avais voyagé et où ce cher Sheep m'a sauvé et m'a emmenée dans des fêtes chaque fois vétue d'une robe de soirée magnifique et différente. Ca semble incroyable. C'était ma première expérience avec les excès des gens riches de la Riviera; à l'époque qu'est que j'en savais? Je ne connaissais rien."

Quand tant d'acteurs et d'actrices mettent une carrière pour tenter d'y parvenir, il aura suffit d'une scène, une seule et unique scène,  pour installer Sharon Stone au firmament du septième art : on pense évidemment à la séquence culte du film "Basic Instinct" , celle de l’interrogatoire notamment parodiée par les Nuls dans la cité de la peur , et dont on vous a dévoilé tous les secrets grâce à un récent documentaire télévisé. 

 De Basic Instinct, film culte des années 90,  il en sera évidemment question dans La Beauté de vivre deux fois,  le livre de mémoires de la mythique Sharon que vient de sortir  les éditions Robert Laffont en France, même si plus que sa carrière encore, ce sont les problèmes de santé de l'actrice qui servent de fil conducteur au livre.

Le livre parle longuement de l' AVC qu'elle a subi en 2001, à 43 ans, accident qui ouvre le premier chapitre de ses mémoires tant il a profondément changé sa vie et sa carrière .

6d91f12_741106092-49673111-38567401

 Il faut dire que la  star hollywoodienne aura longtemps  été cantonnée dans une  image de  très belle blonde de service aux jambes interminables et qu'elle n'aura eu de cesse de casser ses images, notamment par ses combats humanitaires et prises de position parfois détonnantes dans la bien pensance holywoodienne.

"Toucher mon nez les yeux fermés, me tenir sur une jambe, sauter sur une jambe, réagir quand on tapait sur mon genou avec un petit marteau, tout ça pour m'entendre dire :" tout va bien"."

Tout au long de ses mémoires, aussi sincères que déroutantes, Sharon Stone n'aura de cesse de casser cette image de sex symbol , concluant même que  par ces mots qu'on n'est pas habitués à voir dans des autobiographies de stars : ce  " livre n’est rien d’autre qu’une partie de vie complexe et bien remplie, c’était celle qu’il me fallait trouver pour que tout le reste ait un sens  ». 

Une conclusion à l'image de son autrice, qui n'est jamais  vraiment là où l'on attend!

 

 Sharon Stone « La Beauté de vivre deux fois » (Robert Laffont), disponible depuis le 1er avril.