Elargissement de la jauge à 50 % et du couvre feu à 23 heures obligent, de nombreuses sorties cinéma sont à découvrir ce 9  juin 2021. On pense évidemment à Nomadland, Oscar du meilleur film 2021, réalisé par Chloé Zhao  ou bien  Les amateurs de comédie pourront se tourner vers l'adaptation du Discours de Fab Caro  avec  Benjamin Lavernhe ...

Si ces deux grosses sorties seront chroniqués prochainement, d'autres longs métrages plus confidentiels vont tenter de se frayer un chemin dans les salles.

Il se trouve  qu'on a eu la chance de voir et de chroniquer un certain nombre de ces sorties, 8 exactement, et qu'on profite de ce mercredi de sortie pour vous faire une petite piquure de rappel : 

sorties cinema 9 juin

1.  Last Hillbilly

Quel sacré documentaire que ce “ Last Hillbilly” qui donne au spectateur une impression comme s'il voyait des images sur  une chanson de Bruce Springsteen.

Retrouver notre chronique ici même 

TLH_stills_original_1

 2/ Le père de Nafi

128297035

Quel bonheur de se laisser  porter par la lenteur envoutante de ce western africain.

Un western, mais aussi un opéra tragique, un drame contemporain sur un sujet extrêmement sensible.

Un récit très construit, des dialogues forts, une mise en scène travaillée et une lumière magnifique qui enveloppe le visage des acteurs.   

 Retrouvez notre chronique ici 

 3/ 200 Mètres

200_METERS_Still02_Photo©Elin_Kirschfink

Dans son premier long métrage de fiction  «200 Mètres », le cinéaste palestinien Ameen Nayfeh évoque avec force et beaucoup d'intelligence la situation que vivent des milliers de Palestiniens,  notamment ceux qui vivent en CisJordanie. Quel  déchirant road movie intimiste et géopolitique que ce film  de Ameen Nayfeh

Retrouvez notre chronique ici même  

 4/ L'oubli que nous serons

129263592

Une mise en scène élégante, une reconstitution historique discrète, le film passe de la couleur d’une époque heureuse au noir et blanc des années de plomb, des acteurs justes- en premier rang figure le toujours formidable Javier Camara, acteur fétiche de Pedro Almodovar, et surtout ce formidable parti pris de voir une dictature militaire exclusivement sous le point de vue d'un humaniste.
“L’oubli que nous serons” devait être à Cannes en 2020,à Baz'art, on lui décerne sans hésiter notre Palme d’or du coeur.
Retrouver notre article complet ici même 

5/ Vaurien 

entete-bonne-taille-3

Pierre Deladonchamps , décidemment formidable dans des rôles troubles, est ce vaurien, à la personnalité un peu double  est finalement le miroir du long-métrage dans son entier,  c'est  à dire aussi saisissant qu'insaisissable.

 Retrouver notre chronique du film 

 6/ 17 blocks 

mtv-documentary-films-st

Crue, parfois d’une intimité dérangeante, “17 blocks” est un documentaire à hauteur de tristesse.
Combat pour une survie au quotidien et une question toujours en suspend : “pourquoi arrive-t-il tant de malheur à des gens bien ?”

Retrouver notre chronique ici même 

7/ Un printemps à Hong Kong

128210857_o

"Un printemps à Hong-Kong", une saison nouvelle comme une renaissance.

Une douce et tendre comédie sociale, romantique, senior et gay. Retrouvez notre chronique entière ici 

8/Tom Foot 

Tom Foot - photo 8 © Malavida

Autour de l'histoire totalement surréaliste d'un  gamin de 6 ans, devenu star de l'équipe nationale de foot suédoise, et qui la qualifie pour la Coupe du monde en Allemagne, Bo Widerberg signe un conte sportif et social sur l’enfance confrontée au monde adulte avant d’être un film de foot.

Notre critique du film est à lire ici même .