Vivo-En-Panama

On est en juin, mois de la fête de la musique,  et c'est donc le moment idéal de rattraper quelques coups de coeur musique.

Le premier de ces  coups de coeur est pour l’album de Mathieu Des Longchamps " Vivo En Panama "sorti en mars dernier , un album qui nous fait vraiment du bien au moral ces dernières semaines nous apportant le soleil qui faisait cruellement défaut et dehors et dans l'actualité!

Décrit par l'auteur lui même comme un voyage entre le soleil et quelques profondeurs", cet album d'un artiste largement mis en avant par le maitre Benjamin Biolay (qui l'a souvent adoubé en public),  nous parle d'horizons lointains, notamment au Panama où Mathieu a grandi.

"On suivait les pointillés d’une route
En hypnose, éblouis
Là-bas l’horizon qui cache sans doute
La victoire, le grand oui
Allá, Allá, Allá, Allá, Allá, Allá,
Por Allá,
Un pied devant l’autre sans même y penser
Pantins mécaniques dans leur odyssée
Les yeux enchaînés, au virage"

Mathieu est ce qu'on appelle un baroudeur  au long cours : né à Montréal au Québec, il a vécu son enfance à Panama puis à Paris, où il  a étudié à l’American School de Music, puis en Argentine où il renoue avec le tango.

On le voit, l'artiste de 35 ans  n’hésite pas à mélanger dans un même morceau  les langues , entre le français et l'espagnol et  les styles entre  chanson, folk, pop et, latino.

mathieu_des_longchamps

Dans sa façon de de tisser des ponts musicaux entre Amérique du Sud et la France, on pense parfois à Manu Chao ou parfois encore à  Henri Salvador en écoutant ce Vivo en Panama, entre ballades doucereuses et tourbillon de mélodies plus enlevées et fiévreuses.

Il nous offre 14 morceaux qui s'enchainent parfaitement pour un album truffé de sonorités suaves, de textes superbement écrits et un timbre de voix  particulièrement attachant.

A la recherche des paradis perdus de l’enfance, Mathieu nous invite à prendre un chemin où la lumière est, c'est promis, au bout de la route!

Un artiste plus que prometteur dont on devrait rapidement entendre parler !   

Mathieu des Longchamps Vivo en Panama (Polydor) ; 2021