120x160-Des-Hommes-30-06-OK-FF-HD-WEB

 “ Des Hommes” Un grand roman de Laurent Mauvignier, pris des libraires en 2010, devient un grand film de Lucas Belvaux.

Appelés durant la guerre d’Algérie, deux cousins d’une petite ville de l’Est de la France, reviendront brisés.
Quarante années plus tard, au cours d’une fête d’anniversaire, Bernard, le paria va raconter ce qu’il n’a jamais pu dire.

DES HOMMES - Photo 1 - © Synecdoche - Artemis Productions - Photographe David Koskas
Histoire familiale, histoire de France, loin du roman national qui a longtemps nommé pudiquement “évènement” une guerre terrible, “Des hommes” nous plonge dans la France figée de la deuxième moitié du XXème siècle.
Raconter une guerre et ses blessures à hauteur d’hommes, c’était le pari de Laurent Mauvinier dont le père, un ancien d’Algérie s’est suicidé.
DES HOMMES - Photo 3 © Synecdoche - Artemis Productions - Photographe David Koskas
Lucas Belvaux utilise très intelligemment le matériaux littéraire de l’écrivain dans une voix off hypnotisante.
Depardieu, Daroussin et Frot sont excellents comme souvent, mais les jeunes acteurs dans le rôle des bidasses dépassés par ce qu’ils subissent et font subir sont formidables, mention spécial à Edouard Sulpice, déjà vu dans “ A l’abordage”, dans le rôle bouleversant de Daroussin jeune.
Un bon film de guerre intelligent qui vient à point nommé après la remise du rapport sur la guerre d’Algérie à Emmanuel Macron par Benjamin Stora.
 

DES HOMMES - Photo 4 - © Synecdoche - Artémis Productions

DES HOMMES - Photo 5 - © Synecdoche - Artemis Productions Photographe David Koskas

Des hommes est un grand et bon film nécessaire, Lucas belvaux réalise presque à sa façon son Full Metal Jackett...il faut dire que le livre de Mauvignier est  vraiment bon, très littéraire mais aussi très documenté historiquement...
Mauvignier, Livre Inter pour “ Apprendre à finir” en 2001, est édité chez Minuit c’est toujours très littéraire et justement des monologues entiers sont repris dans le film en voix Off, et il faut dire que c'est très réussi car Darroussin et Depardieu excellent dans la diction très incarnée...
C’est un film somme sur cette guerre coloniale, un film à montrer dans les lycées...
Finalement Lucas Belvaux qu'on avait rencontré pour son précédent long métrage, Chez nous, est très régulier dans son oeuvre et jamais décevant...