Le film UN ESPION ORDINAIRE réalisé par Dominic COOKE, réalisateur d'une belle adaptation du roman de Ian Mc Evan Sur la plage de Chesil il y a quelques années , avec Benedict Cumberbatch dans le rôle titre, est sorti en salles mercredi dernier .

Un espion ordinaire est un film d'espionnage situé en pleine Guerre Froide, précisément au début des années 1960, juste avant la crise des missiles de Cuba.

Le film raconte l'histoire vraie de Greville Wynne, simple représentant en apparence, qui va être embauché par la CIA afin de pénétrer en URSS pour tenter d'obtenir des informations sur le programme nucléaire soviétique.

On vous donne notre avis sur ce film classique mais nécessaire :

129321605_o

Monde 1962. La guerre froide se réchauffe lorsque Fidel Castro accepte que l’URSS installe des missiles nucléaires à Cuba.

Position stratégique à moins de 200 kilomètres des Etats-Unis. Effrayé par les risques d’une troisième guerre mondiale, et cette fois nucléaire, Oleg Penkosky, colonel aux renseignement militaires russes prends contact avec la CIA et le MI6.
Pacifiste dans l’âme il rêve d’un monde meilleur pour ses enfants.

129321607

A l’Ouest, les américains et les britanniques recrute Greville Wynne, un représentant de commerce qui voyage fréquemment en Europe de l’Est, pour récupérer de précieux documents. Oleg et Greville deviennent amis et leur fructueuse collaboration évitera un conflit militaire majeur.

Effrayé par les risques d’une troisième guerre mondiale, et cette fois nucléaire, Oleg Penkosky, colonel aux renseignement militaires russes prends contact avec la CIA et le MI6.
Pacifiste dans l’âme il rêve d’un monde meilleur pour ses enfants.
129321609

Du whisky, de la vodka, une ambiance enfumée, de l’acajou et du formica pétant, des murs gris (taupe ?), une reconstitution historique impeccable pour un film de facture classique, certes, mais utile pour ne pas oublier qu’en automne 1962 nous sommes passé à deux doigts de la destruction totale de la planète.
De bons acteurs charismatiques, un scénario précis et  une mise en scène élégante font d’Un espion ordinaire, un spectacle parfait pour démontrer à nos chères têtes blondes et brunes que, n’en déplaise à certains idéologues, non, la géopolitique ce n’était pas mieux avant.

4c4fe38_177276091-5147863-jpg-r-1920-1080-f-jpg-q-x-xxyxx

Un espion ordinaire est typiquement le film à voir avec des collégiens ou des lycéens..*
Une oeuvre simple , didactique, bien foutu et le charismatique Bénédict Cumberbatch fait le reste.
La guerre froide pour les nuls, instructif et nécessaire.

 

* pas mal de jeunes étaient d'ailleurs présents à la séance du cinéma Comoedia où nous étions présents