passe_munuit_visuel__0

 

  "Ma vie numéro une, ma vie normale, celle qui a commencé à ma naissance, s’est terminée le 31 décembre dernier. »

 

Eve, dix-sept ans, a vécu quelque chose qui l'a traumatisé. Son cerveau n'enregistre plus rien depuis le 1er janvier de cette année.

Elle doit prendre chaque matin des médicaments pour se raccrocher à la réalité de l'instant présent.

Qu’a-t-il bien pu se passer cette nuit là ?

Pour le savoir Ève va devoir prendre des pilules et rassembler les pièces du puzzle de sa mémoire.

Le puzzle va alors se mettre en place pour le lecteur pour comprendre ce qui est passé pour cette jeune fille qui ne rêvait que d'une chose : pouvoir aller à la fête du nouvel an organisée par des amis.

Quais du Polar qui arrive dans une semaine, c'est aussi l'occasion de parler des romans policiers pour la jeunesse qui nous ont récemment épatés comme cet excellent Passé minuit , récemment sorti chez Sarbacane

"C’est joli de se dire qu’on achève cette année emportés par la mer et que la prochaine marée nous jettera dans la prochaine année"

Un puzzle parfaitement construit, qui conserve le mystère jusqu’au bout.


Emmanuelle Cosso, auteure jeunesse très expérimentée, livre une intrigue qui remplit toutes ses promesses en mélangeant avec brio allers-retours dans le temps, pour un récit paranoïaque et angoissant, multiplie surprises et contrepieds, alternant les genres entre chronique familiale, thriller et horreur psychologique.

On aime la plume malicieuse, et truffé d' humour noir, et son héroïne, fragile et déterminée à trouver sa vérité, est diablement attachante.

   Passé minuit, d’Emmanuelle Cosso, éd. Sarbacane, 208 p., 16 €. Dès 14 ans.