120X160 ROUGE_bd

Il y a quatre ans, le régional Farid Bentoumi avait transcendé la comédie familiale populaire  et sportive avec son excellent Good Luck Algeria, largement inspiré de l'histoire de son frère , chronique  émouvante, drôle et optimiste, avec un pied en Savoie et un pied de l'autre coté de la méditerrannée, qui faisait finalement plus penser au meilleur de la comédie américaine à la Rasta Rocket plus qu'au cinéma français classique .

Cet été 2021 , demain plus exactement, ( bien que le film devait au départ sortir fin 2020) Farid Bentoumi revient avec un film, toujours tourné dans notre région Rhône Alpes, et qui se situe encore quelques crans au dessus, en terme d'ambition et de maitrise, de son premier long métrage.

 

Rouge - Photo 1 © Les films VELVET - Les films du FLEUVE

Là encore son film surfe pas mal sur un genre plus prisé par le cinéma américain que le français, le thriller militant et écologique, dont Steven Soderbergh avec Erin Brokovitch ou dernièrement Todd Haynes avec Dark Waters, se sont fait une spécialité .

Mais Là où Dark Waters qui nous avait divisé à la rédaction   prenait trop son temps et manquait un peu trop de romanesque et d'enjeux dramatique,  le film de Farid Bentoumi  ne passe jamais à coté de sa dimension thriller d'action et rythmé et surtout  et prend soin de bien raconter une histoire sans éluder les  répercussions sociales et sociétales que peuvent avoir ces alertes.  

127903231

 Le face à face orchestré par Bentoumi entre une classe ouvrière souvent âgée, prête à faire des compromis sur l'angle environnemental et sanitaire pour ne pas pointer au chomage et une nouvelle génération qui refuse les concessions écologiques est particulièrement bien écrit à travers un duo père fille aimant mais dont les convictions et les motivations divergent largement .

Ce duo  suscite d'autant plus l'empathie chez le spectateur qu'il est très solidement incarné par les toujours formidables Sami Bouajila- qui signe un coup double en 2020 après le tout aussi excellent Un fils  et  la lumineuse Zita Hanrot, comédiens qu'on a toujours beaucoup aimés et qui ici sont à leur meilleur. 

Farid Bentoumi,  qu'on a rencontré lors du dernier festival Lumière et qui nous a longuement parlé de son film, réussit avec un brio évident à faire coiencider sa tragédie sanitaire et écologique avec un drame familial qui se joue en arrière plan.

Rouge - Photo 2 © Les films VELVET - Les films du FLEUVE

Avec sa caméra à l’épaule et sa mobilité de plans, Rouge est un thriller à l'image très soignée et  sans cesse  en mouvement,  qui dit tout ou presque de l'urgence de changer les choses et sur la dureté d'un monde du travail  et des arrangements pernicieux entre pouvoirs publics et patrons d'entreprise ( joué ici avec un cynisme savoureux par le toujours génial Olivier Gourmet).

Farid Bentoumi ne noircit jamais  les situations et évite tout manichéenisme , et son film, toujours dans l'humain et la crédibilité,  réussit à la fois à passionner par son aspect thriller social tout en réussisant à alerter les consciences sur un sujet forcément préoccupant.

"Les 3 bonnes raisons d'aller voir ROUGE"

PRÉSENTÉ PAR ZITA HANROT

 

 

ROUGE

au cinéma le 11/08

UN FILM DE FARID BENTOUMI

AVEC

ZITA HANROT

SAMI BOUAJILA

CÉLINE SALLETTE

OLIVIER GOURMET