Marie-Blanche-Au-fil-de-la-vie

 Marie Blanche – Au fil de la vie; Jim Fergus ( le cherche midi)

 " Je me rends compte en approchant de la fin, encore enveloppé d'une brume qui se dissipe à peine, que ma famille me manque plus que jamais. Je voulais de nouveau la saluer. " Jim Fergus

Présentation :

Après la trilogie Mille femmes blanches, Jim Fergus est présent dans la rentrée littéraire étrangère 2021 un pavé (616 pages ! ) intitulé Marie Blanche, Au fil de la vie. Il ne s’agit pas vraiment d’un nouveau titre car Marie Blanche a été publiée il y a 10 ans. Il s’agit d’une nouvelle version, revue, enrichie et illustrée d’une fresque familiale à travers un siècle et trois continents.

Le pitch :

1995, région des Grands Lacs. Jim Fergus rend visite à sa grand-mère, Renée, 96 ans. Fille d’aristocrates français désargentés, mariée trois fois, celle-ci a connu un destin hors du commun qui l’a menée de son petit village natal de la région de Senlis jusqu’aux États-Unis, en passant par les sables de l’Égypte.

D’un caractère entier, froide et tyrannique, elle a brisé la vie de sa famille, en particulier celle de sa propre fille, Marie-Blanche, la mère de Jim.

Pour essayer de comprendre cette femme, et peut-être de lui pardonner, l’écrivain va tenter de retracer son parcours. Puis celui de Marie-Blanche, dont la vie a commencé comme un conte de fées avant de prendre des allures de tragédie.

A lire :

Si vous aimez les grandes sagas familiales et les portraits de femme !

En savoir plus :

Interview de Jim Fergus dans Terra Femina

 2/ « Notre part de nuit » Mariana Enriquez; editions du sous sol 

 

mariana-enriquez-notre-part-de-nuit-couv-1500x948

"Les fantômes sont réels et ce ne sont pas toujours ceux qu'on appelle qui viennent."

 Le pitch  : Un père et son fils traversent l’Argentine par la route, comme en fuite. Où vont-ils ? À qui cherchent-ils à échapper ? Le petit garçon s’appelle Gaspar. Sa mère a disparu dans des circonstances étranges. Comme son père, Gaspar a hérité d’un terrible don : il est destiné à devenir médium pour le compte d’une mystérieuse société secrète qui entre en contact avec les Ténèbres pour percer les mystères de la vie éternelle.

 Présentation : Un des romans monstres de la rentrée par une très grande romancière argentine, star des lettres là bas. Voici son tout premier roman enfin traduit en France

Mariana Enriquez repousse les limites du roman et impose sa voix magistrale, quelque part entre  Cormac McCarthy et Stephen King.

Elle manie avec subtilité les limites du fantastique dans ce  roman puissant aux accents gothiques dont l’intrigue prend racine en Argentine dans les années 80. 

Alternant les points de vue, les lieux et les époques, leur périple nous conduit de la dictature militaire argentine des années 1980 au Londres psychédélique des années 1970.

A lire si vous aimez les gros pavés et surtout les livres d’un souffle et d’une originalité qui renverse tout/ sur son passage  

768 pages qui mélangent plusieurs histoires .

 Une lecture incandesdente qui refuse  toute rationnalisme !  

Pour en savoir plus : retrouver l'article des Inrockputibles