Affiche-LES-MECHANTS

 Journaliste, Présentateur, Intervieweur, producteur... Mouloud Achour ne se refuse rien. 

Après avoir conquis le petit écran, l'animateur phare de Canal + s'essaye au cinéma avec son premier long-métrage : Les méchants, au cinéma  depuis le 8 septembre dernier. 

Pour ce premier long , coréalisé avec  le scénariste Dominique Baumard,  Mouloud Achour a choisi le registre de la comédie satirique qui tape à fond sur les médias un sujet qu'il maitrise évidemment pas mal. 

LES MECHANTS_00111549 © LES MÉCHANTS _ SRAB FILMS - MWA - RECTANGLE PRODUCTIONS - LES FILMS VELVET

Le présentateur de Clique a rassemblé un casting assez démentiel  souvent composé de ses amis, entre autres Mathieu Kassovitz, Roman Frayssinet, Djimo, Anthony Bajon mais également Ludivine Sagnier, Marwa Loud ou encore Heuss L'Enfoiré, un mélange qui  pouvait faire de belles étincelles sur le papier mais qui a l'écran, a tout du pétard mouillé !

Très vite,  malgré les bonnes intentions de départ, le film se résume à une suite de sketch de qualité souvent très inégale,  mal filmée,  toujours bien jouée et assez vite embarassante tant le manque de nuance et de finesse d'écriture n'a pas droit de cité !!

Sauvons quand même Anthony Bajon en rappeur qui vient de sortir de prison qui est comme toujours formidable, il vole toutes les séquences dans lesquelles il joue, Djimo  qui nous offre sa bonne bouille et sa nonchalance sympathique et Mathieu Kassovitz s'en sort plutot pas mal aussi.

En revanche,  le reste des copains de Mouloud Achour vient faire un petit coucou derrière sa caméra et s'en va aussi vite. Les méchants est un film de potes mais pas un film d'épate! 

 La plupart des autres comédiens présents dans le film - Alban Ivanov ou Kyan Kohandji par exemple - n'arrivent jamais à s'extirper dans la caricature de leurs personnages ..

LES MECHANTS_00154631 © LES MÉCHANTS _ SRAB FILMS - MWA - RECTANGLE PRODUCTIONS - LES FILMS VELVET

L'apparition de Fary en vendeur de jus antioxydant (ou anti occident, warff)  nous fait regretter l'excelentisme Tout simplement noir qui sur un sujet un peu proche est un chef d'oeuvre total à coté .

Les méchants prouve surtout ad nihilo que le métier de réalisateur de cinéma ne s'improvise pas et que le casquette de réalisateur  est trop lourde à porter pour Mouloud Achour...

On oublie vite ce qui ressemble pas loin à un nanar mais même pas drôle !