aaron

Pendant un temps, Berta avait vraiment été tout pour elle: professeur, soeur ainée, mère un exemple auquel elle se comparait. Pourtant elle la connaissait tellement peu qu'elle n'était pas prete à la voir pleurer.
Focus sur "Le saut d'Aaron" de Magdalena Platzova. Magdalena Platzova est une auteure tchèque qui  vit à Lyon  depuis 2012 et parle Français.
"Le saut d'Aaron"  est un roman, très inspiré de la vie de l'artiste Friedl Dicker-Brandeis, dont le destin fut totalement fauché par l'histoire . 
Cette fresque couvrant un siècle d’histoire de l’Europe centrale aborde avec force ce qu’il en coûte de se jeter dans l’inconnu afin d’oser s’affirmer en tant qu’individu et artiste.
Friedl Dicker-Brandeis, née à Vienne, elle a étudié et enseigné à l'école Weimar Bauhaus , aux côtés de Paul Klee notamment, Elle devient experte en fusain, en peinture à l'huile, en tissage, en architecture, en affiches, en bijoux, reliures, et typographie. 
Après avoir quitté le Bauhaus, elle a travaillé comme artiste et designer textile, peintre à Berlin, Prague et Hronov., et  a créé à Berlin la galerie atelier Singer-Dicker qui devient l'une des maisons de design les plus en vogue de Vienne Elle a en parallèle enseigné l'art aux enfants (art thérapie)  au camp de Terezin, puis jusqu'à Auschwitz où elle est morte en 1944.
Ce roman aborde avec une grande intelligence les questions de la liberté, de la féminité et de la création . Une plongée dans le mouvement Bauhaus et ses auteurs, une grande hérOîne affirmant une vision idéologique, politique et artistique d'un vrai courage vu la place de la femme à cette époque