(C)GEORGES FILMS_THE TRANSLATOR_00-17-44-19

Sami, réfugié politique syrien, vit en Australie depuis les jeux olympiques de 2000.
Dix ans plus tard alors que la Révolution éclate en Syrie, il décide de rentrer dans son pays pour retrouver son frère disparu durant un émeute.
Mais en retournant à Damas il ne se doute pas qu’il va mettre plusieurs personne en danger.
(C) GEORGES FILMS_THE TRANSLATOR
Le régime de Bachar El-Assad de l’intérieur.
Une famille dans la tourmente. Vie quotidienne d’un pays soumis à la dictature.
Une vie de peur mais aussi de résistance et de remise en question. Faut-il rester et résister ou fuir pour témoigner. 

(C)GEORGES FILMS_THE TRANSLATOR_00-29-46-14

 LE TRADUCTEUR, le premier long métrage de Rana KAZKAZ et Anas KHALAF  est un témoignage frontal du courage en marche et les cinéastes parviennent à instaurer constamment un vrai climat oppressant où tout le monde soupçonne tout le monde...

Il en faut du courage pour manifester dans les rues pour réclamer tout simplement des droits fondamentaux comme un système de santé équitable, une éducation pour tous ou un vrai régime démocratique au risque de finir en prison torturé à mort.

Certes,  le film est un peu scolaire,  sans énormément de surprise  véhiculant un petit  air de déjà vu, chez Costa Gavras par exemple, mais tout de même c'est un film que l’on ne peut pas ne pas défendre, ne serait-ce que pour la force d’un exposé en pleine lumière du régime syrien qui a commis un nombre incalculable d’assassinats politiques...

(C)GEORGES FILMS_THE TRANSLATOR_01-07-47-12

Un thriller politique qui a la force d’un vrai témoignage poignant. 
Un long métrage à voir avec des ados pour les sensibiliser à l’engagement politique par exemple, car il y a aussi une belle et profonde réflexion, souvent intéressante, sur la culpabilité du non-engagé....   

Le traducteur, depuis 13 octobre au cinéma.

Distribué par Alba film