Coffret-L-Absente-Saison-1-DVD

Une petite fille kidnappée est retrouvée à quelques kilomètres de chez ses parents onze ans plus tard… Mais qui est-elle vraiment ?

Sur une histoire originale de Delinda Jacobs (l’auteur de la mini-série La forêt), le jeune réalisateur Karim Ouaret   et la créatrice Délinda Jacobs nous livrent avec Labsente une série classique en apparence mais qui dépasse cette impression de déja vu de départ.


labsente-de-delinda-jacobs-episode-1

 

Ils réussissent ce pari grâce à sa dimension de  drame familial  assez déchirant à la fois drame familial etthriller, entre enquête criminelle et enquête intime, dont l’enjeu de la vengeance d’un père est évidemment l’un des plus forts qui soit.

Cette série est également  portée par des acteurs  à leur meilleur, notamment Thibault de Montalembert, loin de dix pour cent et ici épatant en père brisé Clotilde Courau  Marie Denarnaud, Laëtitia Eïdo  Lionel Erdogan et Olivier Rabourdin, sans oublier les premiers pas à la télévision de celle qui interprète « labsente », la bouleversante Salomé Dewaels, qu'on peut découvrir actuellement au cinéma dans Illusions Perdues 

 L’absente aborde avec une grande justesse les douloureux sujets du deuil et de la résilience. 

En effet, cette mini-série tournée dans le Nord, dans des décors de longues plages désertes, de docks, sillonnés par des routiers, offre une atmosphère troublante et innovante.

la mer en est un personnage à part entière : les rouleaux agités venant mourir sur des plages qui n’en finissent pas, les brise-lames plantés dans le sable, la maison familiale sur la dune battue par les vents, les bateaux de pêche en cale sèche dans le chantier naval…

phototele-1223474_0

L’arène de la série en devient presque exotique, magnifiée par une photographie d’une grande beauté, à la fois mélancolique et inquiétante, qui renforce la solitude poignante des personnages, mais aussi la menace qui plane sur eux. 

C’est une fiction de personnages et d’atmosphère qui explore l’âme humaine. Elle ne raconte pas qu'  une  énième histoire de disparition d’enfant, mais les déflagrations, sur une famille, de la réapparition de Marina, disparue onze ans plus tôt, qui reprend peu à peu sa place. 

Un portrait de famille  littéralement recomposée, presque de force, avec un héros tout en fêlures, en questions et en angoisses. 

Le récit traite aussi, en miroir, de deux familles amies et ennemies et de leurs secrets. 

LABSENTE

 En résumé : On a été réellement captivés par ce récit choral, les triangles amoureux sur deux générations, l’histoire des parents et celle de leurs enfants, entre mensonges, culpabilité et trahison. 

 

L'absente