FCEDJR1XEBAkiGL

  Après dix ans de vie commune,deux enfants adorés et un chien (adoré aussi), ils ne s’aimaient plus. Enfin… ils n’étaient plus amoureux. Mais ils s’aimaient quand même. Beaucoup. Encore trop pour se séparer vraiment.

C’est ainsi que, sous le regard circonspect de leur entourage, ils ont conçu ce projet improbable, "le Sépartement" : deux appartements séparés mais communiquant entre eux par la chambre des enfants...

 Romane et Philippe se sont séparés. De cette aventure singulière, ils ont fait un film: L’AMOUR FLOU. Et ils ont eu envie d’en faire la suite…

01a8a99_880834448-2021092-003

Les voilà donc installés dans cette drôle de vie, qui par bien des aspects, se révèle miraculeuse : la menace de se séparer n’existant plus - puisque c’est fait -, les tensions entre Philippe et Romane ont disparu et ils parlent désormais le langage de l’amitié. Les enfants, quant à eux, semblent baigner dans le bonheur, leurs deux parents à portée de main. Mais le quotidien de la famille Rebbot-Bohringer est toujours aussi fou et flou.

Est-il possible d’aimer en Sépartement ? Ce fameux "ni avec toi, ni sans toi" ne serait-il qu’un gigantesque leurre dans lequel s’enliseraient inexorablement Romane, Philippe mais aussi enfants, chien, voisins ?

 Une suite, oui, mais en mieux ! Cette histoire drôle et émouvante raconte l’amour plus encore que la séparation. Encore plus réussie que le long métrage, la série combine avec une vraie habileté improvisation et scènes très écrites pour un résultat qui aurait pu être casse gueule mais fonctionne bien.

Grâce à ces deux comédiens attachants qui ont eu  l'audace  d’inventer à l'image de la façon dont ils ont inventé leur  propre histoire de couple Rebbot et Bonhringer fait montre d'une autodérision  bienvenue qui sonne terriblement  juste.

4193054096_169

La série l'amour flou,  tout comme le faisait le long métrage, surprend et montre une forme d’engagement, de combat pour montrer l’amour différement. 

L'amour flou, sous couvert de chronique familiale débridée interroge aussi sur la question de l’après séparation à la quarantaine et de ce que signifie refaire sa vie et tout ce qu’on y projette de fantasmes et de doutes.Avec cet SEVNI ( série volante non identifiée comme le disent les auteurs eux même dans le dossier de presse) s'avère aussi touchante que  jubilatoire, truffé de dialogues percutants et drôles

Il faut dire que  Rebbot et Bohringer affichent une autodérision  bienvenue et nous livrent  une série  qui sonne  juste  et montrent avec pudeur et une certaine poésie cette  expérience singulière et inédite  qui prouve qu'on peut réussir ses séparations si on y met du sien.

C'est souvent criant de vérité (qui a déjà galéré sur les problemes de division à virgule de l'enfant compatira à merveille), toujours touchant et drôle, et les acteurs secondaires ( Eric Caravaca, Reda Kateb, Monica Belluci...) qui viennent prêter main forte au  vrai faux couple prinicipal semble beaucoup s'amuser également.

 L'amour flou,  série de neuf épisodes de 30 minutes, ,disponible sur Canal+ depuis le 8 novembre