Baz'art  : Des films, des livres...
19 novembre 2021

Invisible; Antonio Dikele Distefano : Souvenir d’une enfance noire en Italie....

 

Invisiblebande

«  Moi, je ne croyais pas en Dieu parce que si tout ce qui m’était arrivé dans la vie l’avait été par sa volonté, il ne méritait pas ma confiance. Je préférais m’en remettre à ma sœur ou à mon père. En vérité, je ne me fiais pas non plus à mes propre capacités, convaincu que j’étais qu’échouer était impardonnable, je n’avais pas encore compris que le « raté » n’est pas celui qui échoue mais celui qui ne tente rien. »

 Souvenir d’une enfance, d’une enfance noire en Italie. Souvenir d’une enfance pauvre dans un pays peuplé de blanc. Où qu’il soit, quoi qu’il fasse, il impossible d’empêcher un enfant de rêver, pourtant peu de fées se sont penchées sur le berceau de Zéro. Parents séparés dès le plus jeune âge. Mère démissionnaire par amour, père présent mais à la vie nocturne mystérieuse et toujours cette impression d’être invisible aux yeux du monde.

« Le racisme, c’était que mon père avait du mal à m’acheter mes livres d’école tandis que la télé et les journaux nous informaient, tous les jours de nouveaux scandales financiers. Le racisme c’était la fête des pères parce que tous n’en avaient pas un. Là où nous grandissions, ce qui rassemblait beaucoup de mes amis, à part le foot, c’était l’absence d’une figure masculine, quelqu’un qui auraient pu les emmener jouer au ballon l’après-midi quand leur mère qui travaillait la nuit était épuisée. Quand ils étaient petits, ils dessinaient sur leur cahier le père qu’ils auraient voulu avoir, grand jusqu’au soleil, avec plein de cheveux. »

 

 Chronique d’enfance de grande intensité, journal d’une absence, d’un vide quotidien impossible à combler. Le foot, la musique, les filles, l’écriture sobre et directe d’Antonio Dikele Distefano nous emporte dans  les rêves d’un petit garçon dans sa banlieue triste.

Racisme quotidien, racisme systémique, une vie où la réalité la plus crue ne pourra jamais empêcher Zéro d’espérer. Une vie où pourtant le rêve ne devient jamais réalité.

«  Ce livre est une fiction. Lieux et personnages sont issus de l’imagination de l’auteur. Toute ressemblance avec des faits, des lieux et des personnes ayant réellement existé est absolument fortuite. »… On aimerait le croire.

« Invisible » d’Antonio Dikele Distefano, est un récit grave mais aussi  drôle et tendre comme l’enfance  : et si le Petit Nicolas était noir ?

https://freakingeek.com/wp-content/uploads/2021/04/Zero-Banniere.png
Invisible    Antonio Dikele Distefano; éditions  Liana Levi,  parution le 7 octobre 2021
NB :  La création originale Netflix  Zero est directement inspirée de ce  roman écrit par Antonio Dikele Distefano  à travers histoire d’un jeune africain vivant dans un quartier défavorisé de Milan mais avec une dimension super héros plus prégnante que dans le roman . 
Commentaires
Pour en savoir plus

Webzine crée en 2010, d'abord en solo puis désormais avec une équipe de six rédacteurs selon les périodes. l'objectif reste le même : partager notre passion de la culture sous toutes ses formes : critiques cinéma, littérature, théâtre, concert , expositions, musique, interviews, spectacles.

 

Contact de l'administrateur

Envoyer un mail à l'adresse suivante : philippehugot9@gmail.com 

Visiteurs
Depuis la création 7 622 052
FESTIVAL JEUNESSE POLAR EN VACANCES, 9 e ÉDITION

FESTIVAL JEUNESSE POLAR EN VACANCES, 9 e ÉDITION
Traditionnel rendez-vous jeunesse donné par Quais du Polar au mois de juillet, Polar en Vacances revient pour sa
9e édition les mardi 9 et mercredi 10 juillet 2024 afin de promouvoir la lecture auprès jeunes de 6 à 12 ans

Ce festival jeunesse gratuit s’inscrit dans le cadre des opérations Partir en Livre (CNL), l’Été culturel (DRAC Auvergne-
Rhône-Alpes) et Tout l’Monde dehors (Ville de Lyon). Quais du Polar propose aux petits et aux grands lecteurs de polar,
aux centres de loisirs et aux familles du territoire, de se réunir pour des ateliers d’écriture, d’illustration et de découpage,
des animations, ateliers, jeux et énigmes afin de fédérer les jeunes autour de la littérature.
 

Festival Lumière 2024
 

 

Le festival Lumière fête ses 15 ans. L'ouverture de cette édition anniversaire aura lieu samedi 12 octobre à 18h à la Halle Tony Garnier, en présence du public, des artistes et des professionnels du cinéma. Comme le veut la tradition, le programme de cette grande soirée sera dévoilé ultérieurement. La billetterie pour cette soirée est ouverte ici !

 

Newsletter
144 abonnés
Suivez-moi