Vivian-Maier-A-la-surface-d-un-miroir

 Après avoir visité l’exposition qui est consacrée  à Vivian Maier au musée du Luxembourg,  on avait  encore quelques photos en tête qu'on a pu retrouver dans la BD Vivian Maier à la surface d'un miroir .

Autoportrait, couple qui se dispute sur un trottoir, la photographie « célèbre » devient ici dessin et Paulina Spucches imagine l’histoire, le contexte derrière celle-ci.

 Elle glisse aussi ici et là quelques éléments biographiques de l'artiste, nourrice à temps plein et photographe dès qu'elle a un moment de libre.

Elle découvre la photo à Paris entre 6 et 12 ans grace à sa tante, et fera de New York mais même d'autres pays du monde son terrain de jeu préféré, avant que son désir d'indépendance ne lui fasse finir sa vie dans la misère.

Beaucoup de mystère entoure la vie de la photographe de rue Vivian Maier. Paulina Spucches a décidé d’éclairer des zones d’ombre en alternant le passé et le présent de cette femme, son enfance et toutes les années où elle a pris tant de photos. 

vivian maier

À mi-chemin entre fiction et biographie,  Paulina Spucches nous entraîne de Brooklyn au Champsaur, imaginant le contexte que pourrait renfermer chaque cliché de Vivian Maier, génie de la photographie de rue.

Elle dresse le portrait de Viivian Maier à partir de ses photos, livreu une intérprétation graphique et imagine le contexte dans lequels ils auraient été pris.

Un peu comme le roman de la rose d’Umberto Ecco c’est une bande dessinée qu’on peut lire à plusieurs niveaux mais il nous semble quand même que e si on ne connait rien de Vivian Maier, on passera à côté de pas mal de références.

 New York est omniprésente dans les cases de cette bande dessinée qui nous emmène aussi en France à Saint Bonnet et dans les environs où Vivian Maier a vécu. 

vivian maier22

Au fil des pages, se dessinent le caractère bien trempé de la photographe, les rencontres qui ont été primordiales dans son parcours, ses sujets de prédilection et combien son enfance a joué un rôle dans son « nomadisme » et sa volonté de garder secrète ses origines. 

 Vivian Maier- A la surface d'un miroir ; Paulina Spucches

Steinkis- 22 €