Les sorties vidéo de fin d'année sont l'occasion de rattraper les sorties souvent confidentielles de l'été; certains films disparaissant souvent de l'affiche alors même que les estivants ne sont pas rentrés des plages.

C'est notamment  le cas de Berlin Alexanderplatz  un film allemand de Burhan Qurbani qui vaut largement le coup d'oeil pour son ambition et sa démesure .

BRAY 3D Berlin Alexanderplatz

 

 Publié à l'origine en 1929,BERLIN ALEXANDERPLATZ le roman d'Alfred Döblin – une des œuvres majeures de la littérature allemande du 20e siècle – avait déjà été porté deux fois à l'écran, notamment par Fassbinder qui en avait tiré en 1980 une série télévisée  totalement démésurée de quatorze épisodes

Démesure, le terme reste approprié pour le BERLIN ALEXANDERPLATZ de Burhan Qurbani même si le film ne dépasse les 3 heures,  interprétation contemporaine  et très personnelle du livre d'Alfred Döblin.

 Burhan Qurbani, metteur en scène allemand d'origine irakienne,  a choisi de faire du personnage de Biberkopf un Africain, arrivé clandestinement de Guinée Bissau et qui après avoir résisté un temps à l'appel du mal s'averera être prêt à tout pour faire son chemin dans le monde de la pègre berlinoise.

Burhan Qurbani choisit de transposer l’histoire dans le Berlin d’aujourd’hui, modifiant en substance la portée de l’œuvre originale.

Alors qu’en 1929, Döblin décrivait, de façon assez prémonitoire, le contexte de misère sociale sur lequel allait prospérer le nazisme, Qurbani se concentre surtout sur la trajectoire personnelle du personnage

Ce personnage, c'est  Franz un être foncièrement bon, qui veut faire le bien autour de lui mais se trouve tiré vers le bas par une pulsion de mort et par Reinhold, psychopathe drogué et ricanant, sorte de double maléfique .

19_BetaCinema_Berlin_Alexanderplatz © Frederic Batier_Sommerhaus Filmproduktion

Le film souffre parfois de quelques longueurs et de parties- il est composé en 5 parties montrant à chaque fois l'ascension puis la chute de son protagoniste principal- inégales, mais ce thriller très ambitieux possède une  esthétique sonore et visuelle  qui oscille entre tape à l'oeil ( parfois) et très spectaculaire  ( souvent), une dimension qui ajoute un crédit autant  surnaturel que  réaliste à cette opéra pop envoutant et tortueux. 

La force du film est aussi de s'appuyer sur l'interprétation absolument renversante d Albrecht Schuch ( vu dans Benni, un film allemand totalement différent de celui ci) en méchant qui ose tous les excès, un peu à la manière de ce film imparfait mais passionnant.. 

 

 

0435218

38_BetaCinema_Berlin_Alexanderplatz © Wolfgang Ennenbach_Sommerhaus Filmproduktion

10_BetaCinema_Berlin_Alexanderplatz © Frederic Batier_Sommerhaus Filmproduktion

 

SORTIE EN DVD ET BRD

LE 15 DÉCEMBRE 2021

Prix de vente conseillé DVD :  19.99 € TTC

Prix de vente conseillé BRD :  24.99 € TTC