dimanche 26 septembre

Guermantes : Christophe Honoré s'amuse avec la troupe de la comédie française

  " Il semblerait qu’on puisse se revoir enfin en juillet et il semblerait qu’on me confie une caméra. Il y aurait donc un film à faire. Un film qui parlerait de vous, de Proust, de ce qui se passe autour de nous, de nos vies." Christophe Honoré  En mars 2020, tout le pays c’est arrêté très brutalement ainsi que tous les théâtres et les lieux culturels. A la Comédie française, la troupe répète une pièce d’après Marcel Proust sous la direction de Christophe Honoré. Quand on lui annonce soudain que le... [Lire la suite]

dimanche 26 septembre

Concours Deon Meyer : 3 romans La Femme au manteau bleu à gagner !

   La Femme au manteau bleu , le dernier polar du grand romancier sud africain Deon Meyer est  est  paru le 12 août 2021  chez Gallimard Série Noire  Un an après son excellent polar La Proie Deon Meyer revient avec une nouvelle aventure de l’inspecteur Benny Griessel, membre de la brigade criminelle des Hawks et de son fidèle lieutenant Vaughn Cupido Le tandem de choc de la brigade criminelle des Hawks d'Afrique du Sud est de retour pour une enquête autour du meurtre d'une experte... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 25 septembre

Concert d’ou­ver­ture de l’ONL : on y était!

 Les trois coups orchestraux de l'ouverture de La Force du destin de Verdi ont amorcé les concerts d'ouverture de l'Orchestre national de Lyon ce, jeudi 23 septembre à l'Auditorium de Lyon. Une soirée particulièrement riche en émotion , à laquelle nous avons eu la grande chance d'assister!   ©Fred Mortagne Guiseppe Verdi, Max Bruch et Piotr Ilitch Tchaïkovski au programme pour deux heures de grâce, un moment suspendu où l’Orchestre National de Lyon retrouvait son public après quelques... [Lire la suite]
samedi 25 septembre

Essai : Sylvie Brunel nous livre son "Manuel de guérison à l’usage des femmes"

LE LIVRE: Nous avons une chance immense en Occident, pouvoir prendre sereinement de l'âge. Apprenons à être heureuses ! L'accès à l'éducation a changé le destin des femmes dans le monde. De plus en plus diplômées et brillantes, elles ont acquis les moyens de leur autonomie. Pourtant, l'humanité continue massivement de maltraiter sa propre moitié. Violences physiques et symboliques, naître femme reste une malédiction dans bien des pays. Pour mener une vie libre et autonome, de plus en plus préfèrent ne plus se marier, et même... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 24 septembre

Skylight aux Célestins : Claudia Stavisky met en scène le théâtre intime et engagé de David Hare

 "J’en ai marre de ces sophismes. J’en ai marre de ces connards de droite. Ce n’est pas eux qui lèveraient le petit doigt. Ils bossent tranquillement dans leur bureau ou dans leur banque. Mais maintenant on les voit pontifier au parlement, dans les journaux, à contester nos motivations, à mettre en cause notre jugement. Et pourquoi ? Parce qu’ils ont besoin de se faire mousser en rabaissant tous ceux dont le travail est tellement plus dur que le leur. Il suffit de dire « travailleur social » ... « agent de probation » ... «... [Lire la suite]
jeudi 23 septembre

A voir sur Ciné+ : Camille le biopic puissant de Boris Lojkine

    Le réalisateur français Boris Lojkine avait déjà parlé de l'Afrique avec le beau « Hope » un film  sorti en 2014, jolie fresque à la lisière du documentaire sur les migrants africains, Pour son second long métrage, celui qui auparavant avait longuement séjourné au Vietnam où il a réalisé plusieurs documentaires s'est intéressé à la destinée assez incroyable et tragique de Camille Lepage, une jeune  photojournaliste  française  assassinée à 26 ans en 2014... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 16:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 23 septembre

CETTE MUSIQUE NE JOUE POUR PERSONNE // JEU-CONCOURS

    CETTE MUSIQUE NE JOUE POUR PERSONNE de Samuel Benchetrit sort au cinéma le 29 septembre. Un jolie chronique poétique qui voit une bande de malfrats s’éveiller par des moyens divers à la tendresse et à la poésie. Après Asphalte et Chien, des expériences de cinéma assez radicales, Samuel Benchetrit revient à ses tous premiers amours, en croquant les portraits de gangsters du dimanche, caïds au grand coeur un peu bras cassés sur les bords ,dans la lignée de ses premiers longs métrages J’ai toujours rêvé... [Lire la suite]
jeudi 23 septembre

Beau livre : La galerie des inconnus célèbres

   Vous êtes vous déjà demandé qui était l'Olympia de Manet, la femme peinte dans le tableau L'Origine du Monde de Courbet, la Femme qui pleure de Picasso, les époux Arnolfini de Van Eick ? C'est précisément à la rencontre de ces modèles effacés par la célébrité des tableaux que nous propose de partir La Galerie d'inconnus Célèbres. En découvrant l'histoire du couple Arnolfini, la vie de Simonetta Vespucci ou celle de Cecco de Caravaggio, l'artiste Dora Maar, Marie-Isabelle Taddeï rend leur identité à... [Lire la suite]
Posté par chocoladdict69 à 06:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 23 septembre

Envole-moi en DVD : le dernier film de Christophe Barratier peine à décoller

      Le film Envole-moi de Christophe Barratier avec Victor Belmondo et Yoann Eloundou, était en salle le 19 mai 2021, soit le jour de la réouverture des cinémas et on peut dire qu'il a fait partie de ceux qui ont essuyé les platres d'un contexte particulièrement difficile et ne s'en est pas trop mal tiré ... CHRISTOPHE BARRATIER (LES CHORISTES, FAUBOURG 36, l'OUTSIDER) nous livrait avec Envole moi un feel good movie autour du fameux concept à la Intouchables où deux personnalités totalement différentes... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 22 septembre

LES LIENS QUI NOUS UNISSENT (LACCI) : une chronique douce amère sur l'usure du couple

  Naples, début des années 80. Vanda  apprend que son mari et père de ses deux enfants a eu une liaison avec une de ses collègues de travail.Furieuse et blessée par cette révélation, elle le met à la porte du domicile familial.  S’il consent encore à voir ses enfants, ses relations avec son épouse se dégradent et l’incitent à rester toujours plus à distance, jusqu’au point de non-retour. Pourtant, trente ans après,  Vanda et Aldo forment à nouveau un couple. Leurs enfants ont quitté le domicile familial... [Lire la suite]
Posté par chocoladdict69 à 08:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,