mercredi 27 janvier

Les danseurs de l'aube : sur les traces de Sylvin Rubinstein, danseur de flamenco tueur de nazi...

 " Parle moi encore de ces juifs, Dolorès et Imperio.  Que leur est -il arrivé, après ? Quel rapport avec ta présence à Hambourg ? Le regard noir d'Iva traverse Lukas. Brody lui rappelle son village. Elle veut tout savoir de ces danseurs qui, plus tard, partiront sur les routes d' Europe au même âge que le sien. Elle n' a pas d' agent , pas d'amis, mais si eux ont réussi à vivre de leur art dans les années 1930, pourquoi pas elle, en 2017 ? Leur histoire lui renseignera peut être quelque chose." Hambourg juillet... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 27 janvier

Concours LES APPARENCES :3 DVD d'un formidable thriller chabrolien à gagner

 LES APPARENCES de Marc Fitoussi avec KARIN VIARD et BENJAMIN BIOLAY  sort en DVD ce mercredi  27 janvier . Retrouver notre chronique de cet excellent thriller chabrolien ici même . A l'occasion de la sortie vidéo du film ce jour , Baz'art et M6 Vidéo s'associent pour vous faire gagner 3 DVD du film de Marc Fitoussi  Synopsis : Vienne, ses palais impériaux, son Danube bleu et… sa microscopique communauté française. Jeune couple en vue, Ève et Henri, parents d’un petit Malo, ont tout pour être heureux.... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 05:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 26 janvier

BD: Didier Tronchet joue au Footballeur du dimanche

  Qu'il touche à la BD (Jean-Claude Tergal, Raymond Calbuth…), au roman (Le Fils du Yéti), ou même au cinéma (Le Nouveau Jean-Claude),  j'ai toujours eu pas mal de tendresse pour le  nordiste et néo-Lyonnais  Didier Tronchet, un artiste tendre et sensible. En ce début 2021, Didier Tronchet se penche sur : le football mais le fait par le prisme du football amateur, pas le monde pro où le fric a tout vicié Dans sa BD le footballeur du dimanche, il raconte les moments grandioses et tragi-comiques de ces joutes... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 19:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 26 janvier

Festival Premiers Plans : La terre est bleue comme une orange: le cinéma plus fort que les bombes?

Après The Whaler Boys projeté hier, on présente désormais le second film de la compétition du Festival Premiers Plans d'Angers consacrés au premier long européen. Zoom sur l'étonnant  documentaire ukrainein "The Earth Is Blue as an Orange" qui sera présenté ce soir en compétition officielle au jury présent en ligne,  The Earth Is Blue as an Orange  est un documentaire de la réalisatrice Iryna Tsilyk qui suit Anna, une mère célibataire- on ne saura jamais ce qu'est devenu le pater familias-  et ses... [Lire la suite]
mardi 26 janvier

La maison de la mort ; une perle du cinéma d’épouvante à voir dans une magnifique restauration!

 Perle du cinéma d’épouvante, friandise pour cinéphile, en 1932 “ La maison de la mort” en v.o “The old dark house” imprime définitivement sur pellicule tous les marqueurs des films d’horreur à venir. Région isolée, élément déchainés, tempête, orage, voyageurs perdus dans la nuit trouvant refuge dans une sombre maison gothique. Un majordome inquiétant, l’apparition de Boris Karloff est un must, ouvre la lourde porte d’une demeure pas du tout, mais alors pas du tout hospitalière. Evidemment les propriétaires forment... [Lire la suite]
mardi 26 janvier

Rencontre avec le romancier Olivier ADAM pour son roman Tout peut s'oublier

     Rencontre avec Olivier Adam pour son roman "Tout peut s'oublier" ( lire la chronique du livre ici même)   Vos impressions générales sur la période actuelle, entre crise sanitaire et confinement    Olivier Adam : Je ne vis pas très bien cette période, mais en même temps j'ai l'impression que personne,  il me semble,  ne vit cette période sereinement. J'étais à la maison de la radio il ya peu, avec les restrictions diverses, c'était vraiment désert, l'ambiance était assez... [Lire la suite]

lundi 25 janvier

L'amour au temps des éléphants: le "Out of Africa" d'Ariane Bois

  "L’état-major ne veut aucun nom afro-américain sur les stèles dédiées aux combattants morts. Décision éhontée qui révoltera les survivants quand ils l’apprendront.- Toujours la même chose, éructe Kid. Le négro peut bien se faire trouer la peau pour défendre la civilisation. Mais pour la reconnaissance de la patrie, on se brosse !" En 1916,  aux USA, les trois destins de Kid, Jeremy et Arabella,  trois individus qui ne se connaissent pas, vont être  étroitement mêlés par un événement qui s'est... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 18:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 25 janvier

Festival Premiers plans d'Angers/ The Whaler Boy: les fantasmes du jeune chasseur de baleines

On l'a dit récemment, Covid oblige, l’édition 2021 du Festival Premiers Plans d’Angers,  qui commence ce  25 janvier  jusqu' au 31 janvier, sera virtuelle grâce notamment à La Toile et La Cinetek,  Partenaires du festival, on aura la chance de visualiser ( quasiment) tous les films de la compétition . ON commence de suite par notre chronique du premier film qui sera présenté ce soir en compétition officielle au jury présent en ligne, il s'agit de The Whaler Boy. /Kitoboy  du russe... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 25 janvier

Un papillon, un scarabée, une rose : le grand retour de la fantaisie et le brio d'Aimée Bender

     "A sa manière, le scarabée était apparu avant le papillon. Je l'avais vu la première fois sur une feuille de papier tombée  sur la pelouse de l'école primaire alors que mon oncle et moi attendions que le baby sitter finisse de préparer la salle de classe pour la semaine suivante. "  Atteinte de graves troubles psychiatriques et internée en urgence,  Elaine, confie Francie,  sa fille de huit ans à sa sœur Minnie. Il faut en effet, pour préserver  la sécurité de la jeune fille, l'éloigner... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 25 janvier

A voir sur Arte : Claude Sautet, le calme et la dissonance

Sur la tombe de Claude Sautet au cimetière Montparnasse, il est écrit : « Garder le calme devant la dissonance », et voilà sans doute la phrase qui définirait aussi le mieux son cinéma : d'abord parce que son cinéma est un cinéma de la dissonance, de l'imprévu, de la note inattendue dans la quotidienneté et ensuite parce que cette épitaphe fait référence à la passion de Claude Sautet pour la musique. Des Choses de la vie à César et Rosalie en passant par Vincent, François, Paul... et les autres,  il est incontestable que les... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,