VERINO_Presse_03_HD Pascalito

  Pour son retour sur scène avec son nouveau spectacle "Focus",  Vérino qu'on trouvait jusqu'à présent sympathique mais un peu trop gentillet nous a paru ici très alerte et très en forme.

En cette période post-confinements et fermeture des théâtres, Vérino a paru notamment  très inspiré par la pandémie, sa gestion et l'écologie.

Si ces  thèmes ont inspiré  de nombreux humoristes., Verino arrive à trouver un angle  de tir assez singulier sur le sujet avec  très affuté ces punchlines et chevillé au corps cette envie et ce talent de nous faire rire  à tout moment. 

Verino 060721 - Caroline Bazin (23)

Verino 060721 - Caroline Bazin (3)

Au programme de "Focus", des histoires intimes et universelles en même temps . Vérino revient longuement sur un moment d'enfance mettant en scène une arrête de poisson pané, son expérience ratée de kite surf ("tu bois la tasse pendant 4 heures et après y a un mec qui te demande 140 euros") et le saut en parachute avec sa femme. Sa épouse, et ses enfants, dont il se moque beaucoup, mais toujours avec tendresse.

Une progéniture pour laquelle il mise sur "l'éducation par la honte", exemples tordants à la clé.

Entre évocations du GIEC et de Greta Thunberg, Vérino se gausse aussi beaucoup des écolos, tout en livrant une réflexion intéressante et évitant la caricature.  L'humoriste évoque aussi des sujets délicats comme la mort ou l'euthanasie, avec, une fois encore, des propos et une réflexion intéressante.

Sans oublier pour autant de passer par des thèmes plus légers : comme ses poils dans les oreilles ou les "pédo-satanistes".  

Bref, on a passé un  excellent  moment  de rire avec Vérino.

Spetacle vu en novembre 2021 à paris "Focus" au Grand Point-Virgule 

Verino se produira à Lyon le 18 mai 2022, à la Bourse du Travail