G05212

 


«  La seule chose qui dure toujours , c'est l'enfance quand elle s'est mal passée : on y reste coincé à vie » .


/AU MOINS 3 RAISONS DE LIRE Il est des hommes qui se perdront toujours// 

Le nouveau roman de Rebecca Lighieri le pseudo d' Emmanuelle Bayamack-Tam  après l'éblouissant les garçons de l'été et on tout  autant apprécié ce roman noir, dur et sans concession. 


✨Parce que les romans à hauteur d'enfant en général on n'adhère pas  trop et là que Karel soit petit, ado ou jeune adulte ce n'est jamais naïf.


✨ Parce que ça se passe dans les annees 80 et 90 et que passé un certain âge il y a comme un réconfort à retrouver certaines références (en tous cas pour moi).


✨ Parce que cette fratrie abîmée par un père violent et cruel qui grandit à Marseille dans la cité Arthaud et rêve d'un autre destin, je ne suis pas prête de l'oublier. 

Incontournable dans les poches de cet hiver 2022- Chez folio