vendredi 28 janvier

Petite Solange- une chronique délicate et mélancolique de l'enfance

  «  Si je ne sens pas la mise en scène au bout des doigts quand j’écris, la scène n’est pas trouvée. La mise en scène n’est pas décrite dans le scénario, (il n’y a pas de description virtuose de plans séquences et d’épate formelle), mais la scène frémit pour moi quand elle appelle la mise en scène, c’est à dire qu’il y a quelque chose d’excitant à mettre en scène, quand on sent comment on répartit l’espace, quand on sent qu’il y a une tension, etc. Tant que c’est pas trouvé, je la lâche pas »  Axelle Ropert, scénariste et réalisatrice membre de l’association, à propos de son nouveau film « Petite Solange » qui sort le 2 février en salles (distribué par Haut et Court) et dont on parle dès maintenant  : 

120-scaled

Petite Solange est le quatrième long métrage en tant que réalisatrice d’Axelle Roppert, ex-journaliste aux Inrockuptibles, révélée en 2009 avec La famille Wolberg et qui avait réalisé le très beau Tirez la langue mademoiselle en 2014

Avec son nouveau film, Axelle Ropert propose une approche touchante mélancolique du drame d’une enfant confrontée au démembrement de sa famille.

De la séparation inéluctable de ses parents, Solange  encaisse tout en silence tandis que son  frère prend ses distances.

petitesolange_000001

petitesolange_000002

Il y a également un clin d'oeil à l'Incompris de Comencini au détour d'une affiche vue au détour d'un beau plan, et là encore cette référence est clairement pertinente eu égard du film d'Axelle Ropert.

Car c'est autour d’une jeune fille de treize ans qu’est axé le présent long métrage, un âge de la vie que l’on dit difficile, où s'entremêlent rites d’initiation, grandes espérances et petites cruautés en lien direct  avec l’innocence de l’enfance et l'âpreté du monde des adultes. 

1756291199

Délicat et sensible, Petite Solange est de plus porté par l’étonnante Jade Springer

La comédienne est en apparence timide mais paradoxalement, elle en  impose largement  dès sa première apparition à l’image

Elle en éclipserait presque ses partenaires de jeu, les pourtant expérimentés Léa Drucker et Philippe Katrine, étonnamment très en retrait dans un rôle de père un peu à la ramasse. 
Bref, un fort joli film sur une jeune fille ordinaire et exceptionnelle en même temps! 

 

Posté par : Michelio à - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Petite Solange- une chronique délicate et mélancolique de l'enfance

Nouveau commentaire