Allez , on vous l'avait promis hier, le voici : notre sélection de livres en poches qu'on vous conseille pour ces vacances pascales.. Trois livres qui ne sont pas vraiment des romans mais plutôt des récits entre l'autofiction et le récit soit philosophique, soit journalistique, soit gastronomique et qui sont tous trois de très grande qualité :

modele concours (44)

1. L'inconnu de la poste ; Florence Aubenas- Editions Points 

aubenas

"Le logement de Thomassin est au sous-sol, une sorte de cave, à laquelle on accède aussitôt après l’entrée. Il faut ensuite descendre trois marches pour pénétrer dans une pièce qu’éclaire péniblement un soupirail au ras du trottoir.Depuis sa fenêtre, la voisine du premier étage le regarde vadrouiller, faire hurler sa musique, remonter les ruelles en parlant tout seul, une canette à la main, ses cheveux bruns très courts plaqués sur la tête. "

 Découvert à 16 ans par le réalisateur Jacques Doillon dans un foyer de la Ddass de Seine-Saint-Denis, promis à une brillante carrière cinématographique, après son césar du meilleur espoir en 1991 pour ce premier role dans Le petit criminel le comédien, Gérald Thomassin a  rapidement sombré dans l'alcoolisme et l'héroïne, et alternait une vie de marginal avec quelques petits rôles dans des films d'auteur.

C'est après son dernier film avec Doillon, «Le Premier Venu», où il incarne un autre petit voyou, qu'il s'installera, en mai 2007, à Montréal-la-Cluse une ville jadis fertile de  la Plastic Valley, entre Oyonnax et Nantua, désormais rongée par la pauvreté et la marginalité.

En 2008, Kathy, la postière du village est retrouvée assassinée à coup de couteaux. Ce n'est qu'en 2013 que Thomassin va etre accusé de ce crime et purgera trois ans de prison avant de bénéficier d'un non lieu quelques années plus tard.

Dans le village, il s’est fait des copains du même profil que lui. Quand l’enquête se précise, ça lui tombe dessus. Thomassin n'avait- il pas la tête du coupable idéal? Ce non lieu , Gérald Thomassin n'assistera pas , l'acteur étant mystérieusement disparu en 2019 alors qu'il se rendait à Lyon au tribunal pour une confrontation qui devait l'innocenter totalement.

Florence Aubenas, grand reporter au « Monde », reconstitue très scrupuleusement  ce fait divers dans « L’Inconnu de la poste 

De Gérald Thomassin, les habitants du village qui ont parlé à la reporter s'en souviennent comme d'un «marginal qui habitait en face du bureau de poste». Un «drogué», «client occasionnel» du bar PMU en bas de la rue,à des années lumières des paillettes du monde du 7eme art et de son césar du meilleur espoir masculin.

 Prenant pour modèle les grands récits américains ( ceux Truman Capote, Norman Mailer, Tom Wolfe), Aubenas, formidable conteuse remonte le fil de ce fait divers qui serait banal sans la personnalité de son suspect numéro un, en faisant entendre les différentes voix concernées et dresse le portait d'une communauté d’hommes et de femmes qu’elle a longuement rencontrés et interrogés avec attention et empathie.

2. La vie ordinaire; Adèle van Reeth, Folio  

G05990 (1)

" Puisque l’existence humaine est à la fois provisoire et continue, puisque rien ne dure et que le temps ne se retient pas, la tranquillité n’est pas de ce monde. Et c’est tant mieux. Que le dard de l’intranquillité vous pique encore et encore! Demandez-vous, au moins une fois, si le nombre d’années parcourues, les épreuves et les angoisses endurées, si vous avez vécu tout ça pour vous réfugier dans la mauvaise foi de l’émerveillement ordinaire, sans jamais vouloir fouiller en dessous..."

Philosophe et femme de télévision,Adèle Van Reeth    interroge  dans ce livre entre essai et récit le sens de la vie, mais surtout le poids du quotidien que nous partageons tous : les dimanches, les parties de jeux de société, l'heure du bain. 

 Enceinte de son premier enfant au moment de l'écriture du livre, Adèle Van Reeth livre un témoignage  philosophique  et intime  sur la  parentalité,  l'accouchement et la maternité

.Un quotidien que l'on recherche aussi désespérément que l'on souhaite le fuir parfois, tellement il peut contradictoire ... 

3. L'écume des pates  TOMMASO MELILLI - Folio 

G05584 (1)

Chef cuisinier et chroniqueur culinaire de renom, Tommaso Melilli a quitté la France où il exerçait depuis quelques années

Il a décidé de partir en ITALIE pour réaliser un voyage culinaire au cœur des osterie et trattorie italiennes, à la rencontre de celles et ceux qui font la cuisine d’aujourd’hui.

L'Ecume des pâtes est l'histoire de son retour en Italie, elle commence à Paris et se termine à Cremone, dans la ville où il est né. 

 

Cette autobiographie culinaire ;  traversée par de tranches de vies authentiques et amicales est un voyage humain et gastronomique guidé par les plaisirs simples de la vie .

 

Pleine de verve et de tendresse, Melilli prend soin de nous raconter une bien belle  histoire qui parle de se rencontrer, de se mettre autour d'une table, de sortir et surtout de notre attachement pour les petits restaurants du coin .

 

La cuisine et la faconde méditerranéennes au prix d'une lecture qui nous met à coup sûr l'eau à la bouche!