image001 (4)

Présentation du livre

H.H. EWERS est connu pour son image d’écrivain à la fois sulfureux (du fait de son esthétique du macabre et de la monstruosité) et idéologiquement suspect (du fait de sa compromission éphémère, fondée sur un profond malentendu, avec le national-socialisme).

La plupart de son œuvre témoigne d’un goût prononcé pour le macabre et la monstruosité, tout comme les nouvelles réunies ici.

Composées après la Grande Guerre, elles s’affranchissent des valeurs morales et plongent le lecteur dans un monde subversif et terrifiant qui ne recule devant aucun sacrilège, aucune forme de profanation et de perversion 

 

La citation :

" La présente histoire est rédigée à partir des notes consignées  par Jan Olieslagers. Les gens sont assez  sots pour vous demander sans cesse s'il s'agit bien d'une histoire vraie. Si vous répondez oui, ils sont mécontents,  car quel mérite y aurait-il à raconter quelque chose qui s'est réellement passé  ? Si vous leur dites non, cela ne leur convient pas non plus, car tout n'est  plus dès lors à leurs yeux qu'affabulation inepte. Ils se sentent  floués d'une manière ou d'une autre  !

Ils devraient pourtant savoir qu'il n'y a jamais d'histoire vraie. Car il faut toujours  qu'une histoire soit racontée et aucun être  humain ne peut vraiment raconter ce qui s'est passé réellement.Tout juge vous dira qu'il n'a jamais vu un témoin à la barre qui, en toute bonne foi, ne se soit pas écarté un tant soit peu de la vérité au sens strict du terme...Mais, en même, il n'existe pas de bonne histoire  qui ne soit pas vraie. Si elle ne s'est jamais produite, elle aurait pu se produire, ou elle se produira, demain ou après-demain. Donc, je le répète à l'intention  des idiots ; je n'ai jamais écrit d'histoire vraie ; je n'en ai jamais écrit non plus qui ne soit pas vraie."

Notre avis : 
Dans ses contes gothiques, sexuels et sensuels, pédophilie, nécrophilie, morbidité  et profanations de toutes sortes, rien n'a arrêté  Hanns Heinz Ewers.
Entre danses macabres et provocations littéraires, douze nouvelles composent le recueil des Récits cauchemardesques. L'écrivain sulfureux donne toute sa mesure et l'impression réjouissante, pour le lecteur, qu'il se demande jusqu'où il pourra aller. 
Ne reculant devant aucun sacrilège,  aucune provocation, ni aucune perversion, Ewers peut être qualifié  d'auteur transgressif.
En devenant complice des turpitudes des sinistres héros, nous sommes les cobayes d une expérience littéraire qui pénétre notre inconscient et c'est entre attraction et répulsion que l'on termine chaque nouvelle.
Jusqu'où  ira-t-il cette fois encore. dans cet  ouvrage troublant et angoissant dans une nouvelle traduction qui redonne toute leur force aux récits du célèbre écrivain allemand. 

 Récits cauchemardesques de H.H. EWERS.

 Préface et traduction de Jean-Jacques POLLET

 Récits cauchemardesques    H H Ewers OKNO éditions, avril 2022.