Notre bourlingueur préféré de la chanson française, Bernard Lavilliers, stephanois fier de sa ville natale,  est venu en voisin se produire ce week end sur Lyon dans le cadre de sa tournée "Sous un Soleil Énorme".

Actuellement plongé dans une grande tournée à travers la France, Bernard Lavilliers a récemment sorti une version collector de son album « Sous le soleil énorme »

Cette version collector comprend 4 chansons bonus  qu'il n'a pas manqué de présenter dans une salle de la cité internationale remplie comme un oeuf de fans ravis de retrouver leurs idoles après " deux ans de placard lié au covid" comme il n'a pas manqué de le rappeler avec son franc parler habituel ..

lavilliers2

En  plus de deux heures, Bernard Lavilliers aura présenté de larges extraits de son dernier disque. 

Pas moins de 8 chansons de l' album ont été  interprétés,  même si- petit regret  manquaient à l'appel sans doute  celles qui nous semblent les deux plus belles"Je tiens d'elle", le duo avec Terrenoire et  le déchirant L'ailleurs, qui cloture ce disque. 

Mais sa version de "Toi et moi », adaptation en français du texte de « Tive razão », une chanson que Seu Jorge a faite voyager à travers le monde, fut très réussie.

Il faut dire que ce titre de samba intimiste est autant un espoir de jours meilleurs qu’un coup de gueule. 

lavilliers

Et Bernard Lavilliers aura largement fait vibrer les foules avec ses reprises  de ces tubes célèbres. On pense notamment aux  détonnantes Idées Noires,  au classique roadie song « On the road again » 

On oubliera pas non plus sa prestation en hommage à son père et aux travailleurs sur le déchirant « Les mains d’or " et impossible également de ne pas citer sur un versant moins émouvant, les reggaes songs « Stand The Ghetto » ou , « Kingston » que Lavilliers et ses zicos semblent reprendre avec un entrain jamais émoussé.

Chose assez rare pour être soulignée, l'artiste ne manquera pas de présenter à plusieurs reprises ses  excellents musiciens comme pour marquer l’importance d’un collectif, ce qui correspond bien à ses engagements politiques . 

Lavilliers  aura largement réussi, comme il le fait à chaque fois sur scène,  à transporter  son public grâce à son incroyable voix, même à 75 ans, comme il ne se prive pas de l'annoncer fièrement  aux spectateurs  et sa présence animale. 


bernard

Le public est à coup sur  ravi de ce chaleureux voyage musical qui le plonge de Beyrouth à Montmartre en passant par l’Afrique du Sud,la Jamaïque, sans oublier une ambiance américano-latine avec l'irruption à mi parcours d'un chanteur.brésilien,  Roberto Vilas, visiblement ami de longue date de Bernard L... 

 

Le spectacle est également grandement assuré par les six musiciens virtuoses qui passent avec facilité et dexterité  d’un instrument à l’autre...

 L’osmose est palpable, la communion avec le public terriblement  intense, et notre Nanar national  ne manquera pas de profiter à la quasi fin du spectacle, d'un bain de foule avec son public ravi de l'approcher de si près  ...

Après un peu plus de deux heures d’un show sans faute, Bernard Lavilliers semble vraiment ravi d'être là  sur la scène de la cité internationale, et le public encore plus ravi. si on en croit les échos glanés après le concert.