rentree

  Comme chaque année, dès  la mi août, les sorties de romans afflueront en librairie.

Les éditeurs seraient-ils prudents face à la pénurie de papier ou aux regroupements de grandes maisons d’édition ? Car, pour la première fois depuis vingt ans, le nombre de parutions prévues pour la rentrée littéraire passe en dessous des 500.  Selon les données Livre Hebdo/ Electre Data Services, 490 romans ( 345 titres français et 145 romans étrangers) paraîtront entre août et octobre 2022, soit une baisse de 6%.

490 romans mine de rien ça en fait quand même pas mal, et donc on s'y prend le plus tôt possible, avant même d'avoir les meilleures pages en librairies pour vous conseiller nos coups de coeur de ceux qu'on a eu la chance de découvrir en avant première.

Voici le tout premier d'entre eux, une publication de la toujours épatante maison d'édition Liana Levi ,  un de nos fidèles partenaires depuis longtemps :

 

9791034906390

" Au Pays de Galles, on menace les enfants pas sage d'être donnés aux gypsies. Les enfants anglais, eux, sont envoyés  chez les Gallois. "

 Dans ce village du Massif Central,  Ada, la veuve du médecin du coin fait figure d'excentrique.

Une vieille anglaise gracieuse et polie certe, mais qui se baigne chaque matin dans la rivière  qui longe sa propriété, à son âge ! 
Mais Ada est surtout une femme secrète. Une femme blessée qui espère toujours revoir sa fille  Beca, enrôlée dans une secte qui a pris ses quartiers dans un hameau Cévenol.
Lorsque le vieil homme à tout faire d'un cirque de passage se blesse, elle l'accueille, lui, sa roulotte et son cheval dans une friche près de sa maison. Pas de quoi se faire encore bien voir du village
 Un voleur de poules près de chez nous, on aura vraiment tout vu.
 Graff, l'ancien funambule qui a parcouru toute l'Europe, lui, en a vu d'autres.
 Ada ne se doute pas que ce visiteur impromptu va lui permettre de réécrire l'histoire de sa vie, avec lui elle retrouve une énergie qu'elle pensait à jamais perdue.
" Graff l'observe en se souvenant que la nuit dernière, comme il ne parvenait pas à se décider, il a joué la chose aux dés. S'il lançait un trio de six, il rendait visite à la propriétaire du terrain. Non qu'il ressente la moindre obligation, mais parce qu'elle l'avait amusé avec son troc, son truc. Aussi parce que depuis sa venue en pleine nuit, les mauvais rêves avaient cessé. Depuis trois jours, il dort d'une traite et ne suit plus les empreintes fantomatiques de la mort. 
Les trois dés jetés sur la table de la caravane alignèrent un quatre, un deux et un cinq. Il rangea le jeu en songeant que le défi lancé au hasard manquait de précision. S'il obtenait une série de six, il lui rendait visite, soit. Cependant  il n'avait pas formulé  l'action inverse : qu'adviendrait-il s'il n'obtenait pas les trois six ? De toute manière,  jouer une femme aux dés manque d'élégance. "
Telle une funambule des mots, Dany Hericourt, dont on avait beaucoup apprécié  " La cuillère  ", road trip bourguignon qui avait déjà fait l'événement de la rentrée littéraire en 2020, nous entraîne d'un personnage, d'une région et d'une époque à l'autre.
La romancière maintient délicatement ses deux héros en équilibre entre raison et passion dans un récit tendre et profond. 
https://www.humanite.fr/sites/default/files/styles/1200x675_full/public/images/77526.HR.jpg?itok=rP9LNPFz
"Ada et Graff " est une ballade poétique,  panthéiste et humaniste qui raconte une belle histoire d'amour à l'automne de la vie.
Et puis il y a la Haute-Loire, ce département si riche d'Histoire et si pourtant mal connu. Alors une écrivaine Galloise et de talent,  qui cite Saint-Etienne et sa région avec amour, aura toute l'admiration et l'affection du Stéphanois de cœur que je suis.
Un des beaux romans de la rentrée littéraire qui s'annonce bien.

  Ada et Graff, Dany Héricourt, Liana levi". .

25 aout 2022