histoire vraie

On se souvient du film « Comme des garçons » comédie française réalisée par Julien Hallard, sortie en 2018.

Le film avec Max Boulbil en tête d'affiche masculine s'inspirait de la création de la première équipe féminine de football de France à Reims.

Reims, été 1968. Pour sa traditionnelle kermesse de rentrée, le journal L’Union cherche une attraction. Cette fois, Pierre Geoffroy, journaliste sportif du quotidien propose un match de football féminin. 

Les filles qui répondent à son annonce ont entre 15 et 35 ans, elles sont toutes sportives mais n’ont jamais joué au foot.

55511-2-original-photo

 Pourtant, le match est un succès et les footballeuses d’un jour se prennent au jeu !   Le Football Club Féminin de Reims voit le jour. Surnommées « Les Kopettes », en hommage à Raymond Kopa, célèbre joueur de la grande époque du Stade de Reims. Déterminées, elles vont devoir s’imposer et affronter un monde sexiste qui n’en est pas à son coup d’essai pour calmer leurs ambitions sportives.

Dès la fin des années 1910, le football féminin compte plusieurs équipes et championnats, mais il fait vite face aux critiques de ceux, nombreux, pour qui la femme se doit d’être avant tout, épouse, mère au foyer. 

Dans les années 1930, le climat est de plus en plus hostile et après la défaite française, il faudra attendre les Kopettes pour voir se former la première équipe de France féminine officielle et voir renaître, en 1974, un Championnat national féminin.

864a412f6ad5f648a3f9f074419fcd3c-d-apres-une-histoire-vraie-documentaire-culture-programme-tv

Des pionnières du football féminin, symboles d’une société qui change et des luttes féministes. Car leurs victoires comme leurs défaites apparaissent aujourd’hui comme des conquêtes, qui ont permis de redéfinir la place des femmes dans le sport.

Les filles de Reims, pionnières du football féminin RÉALISATION : DIANE LISARELLI

 Dimanche 14 août à 17.15 disponible sur arte.tv du 3/07 au 01/09/2022

 Collection "D'après une histoire vraie"  : 

 Avec un montage dynamique d’archives contextuelles et personnelles liées aux œuvres cinématographiques choisies, la collection documentaire de Philippe Collin dévoile, au cours des huit épisodes de cette nouvelle saison, la grande histoire et le destin de femmes et d’hommes qui en ont modifié le cours.