Capture d’écran 2021-08-29 à 13

On vous propose en cette fin de semaine  estivale un voyage à travers la ville de Venise  par le biais d'une publication qui nous montre un trésor méconnu de la Sérénissime et une série qui nous montre, au contraire les recoins les plus sordides et sombres de la cité des Doges :

1. Le (beau) livre : Le Palais royal de Venise, le joyau caché de la place Saint Marc ( Flammarion) 

9782080284327

Après plus de deux décennies de travaux, les salles du palais royal de Venise ont rouvert leurs portes le jeudi 14 juillet dernier.

Après ses années de travail acharné, Jérôme Zieseniss, a choisi de raconter les péripéties du lieu dans un livre, Le Palais royal de Venise - Le joyau caché de Venise, préfacé par l'ancien président-directeur du Louvre Pierre Rosenberg.

Fourmillant d'anecdotes, il relate avec gourmandise l'entrelacs des liens familiaux entre les occupants successifs de ces lieux d'exception, édifié au cœur même de la ville, sur la célébrissime place Saint-Marc.

Évoquant le gouvernement de la Sérénissime dont Machiavel, dit-il, avait fait l’éloge, Canova observa non sans malice que « les Vénitiens, craignant qu’il ne s’élevât parmi eux un César, n’avaient jamais voulu un général de leur nation ».

Ce à quoi l’Empereur, amusé, répliqua : « Certes, moi-même je disais au Directoire que s’il voulait toujours la guerre, il viendrait quelqu’un qui lui ferait la loi. »

 Né de la volonté de Napoléon, avant d’être habité par les Habsbourg, en particulier par l’impératrice Élisabeth qui y a laissé sa marque, ce palais vibrant d’histoire est une véritable encyclopédie des arts décoratifs à Venise au XIXᵉ siècle.

Démembré au XXᵉ siècle, il devint en partie le musée Correr, tandis que les décors de vingt pièces transformées en bureaux étaient laissés à l’abandon.

Jusqu’à ce que le Comité français pour la sauvegarde de Venise mène un combat de plus de vingt ans pour faire renaître ce somptueux monument et l’ouvrir pour la première fois au public.
Si ce livre est, selon les termes de Pierre Rosenberg, « l’ouvrage d’un historien qui écrit brillamment une page méconnue de l’histoire de Venise », mais c’est aussi le passionnant récit de l’engagement d’une vie pour la sauvegarde d’un joyau architectural au destin hors du commun.

Un livre paru à l'occasion de l'inauguration du parlais royal rénové en juillet 2022.

 

 2.La série : DON’T LEAVE ME sur Canal + 

 

seriee

 Ca vous tente, une petite plongée dans le deep web avec ses monstres et où tout se vend : drogues, armes, organes… enfants? Les créateurs de GOMORRA et ZERO ZERO ZERO  ont pensé à vous  alors, avec leur nouvelle série  DON’T LEAVE ME de montrer une Venise insolite et particulièrement mystérieuse. 

"Don't Leave Me" est une série policière italienne mettant en scène une enquête sur un réseau pédocriminel, séquestrant des enfants pour les vendre aux enchères sur le darkweb. 
FZgrRuYX0AA0Gnt
Composée de 8 épisodes de 52 minutes, l’intrigue de Don’t Leave Me est celle d'un polar solide, sombre et très efficace, avec en toile de fond un triangle amicalo-amoureux qui rajoute du piment à l'affaire.
Malgré quelques effets tapes à l'oeil dans la mise en scène et quelques facilités scénaristiques, Dont leave me se regarde avec un vrai intérêt et a surtout l'originalité de nous montrer un Venise bien loin des clichés de la carte postale habituelle.