album-cover-large-48187

A l'occasion du centenaire de la mort de Marcel Proust, Chloé Cruchaudet aborde dans sa nouvelle BD la personnalité et la vie de l'écrivain à travers le prisme du lien qui l'unissait à Céleste Albaret, sa gouvernante et parfois secrétaire.
C'est un portrait en creux de Marcel Proust qui reste enfermé dans sa chambre la plupart du temps, de santé fragile, pétri de petites habitudes.
C'est aussi un portrait de Céleste, qui est d'abord sa coursière mais qui ne sait rien faire (elle vient de la campagne et s'occupait avant tout des animaux). Avec Proust, elle apprend à parler à la troisième personne, à répondre au téléphone, à faire du café et à répondre à tous les caprices de l'écrivain..

Hypocondriaque, il apparaît emmitouflé dans des couvertures sur la plage de Cabourg, souffreteux car coincé dans son processus littéraire puis l'instant d'après exalté car ayant eu un déclic. 

860_celeste-36

Capricieux, buté, Céleste se plie à tout jusqu'à ce qu'il aille trop loin. Mais ce n'est pas la fin de leur histoire puisqu'une seconde partie est attendue.
Ce qui m'a frappé en dehors de l'angle choisi pour raconter la vie de Proust c'est l'univers graphique de Chloé Cruchaudet : les phrases de Proust lorsqu'il s'agit des mots qu'il a écrits dansent comme des vagues et enveloppent les illustrations. 

Certaines pages sont particulièrement réussies comme celle où Proust apparait comme sur une île exigue et seul et sous verre ou bien encore celles où on rentre dans sa tête pour lire ses pensées avec une maquette plus libre et une teinte turquoise claire qui domine. 
On a bien entendu très envie de connaître la suite !

Céleste, bien sûr Monsieur Proust de Chloé Cruchaudet est paru chez Delcourt/ collection Noctambules


i__id210_mw600__1x

Concernant Marcel Proust, on vous signale depuis juin la parution  aux éditions de l'Orma pour  7.95 €  seulement d'un recueil de lettres choisies et élaborées par Eusébio Trabucchi qui permet d'éclairer sa vie et sa sensibilité . 

 Vaste continent à explorer, la correspondance de Proust constitue un pont vital entre sa forteresse intime et la vie extérieure. Oscillant entre conversations mondaines et introspections profondes, ses lettres racontent la vie d'un écrivain qui a su faire de la faiblesse une vocation littéraire sans pareille et de la maladie une ressource de génie.

La maladie vue comme voie pour découvrir la liberté de l'esprit!