Avec une adaptation d’Édouard II de Marlowe, actuellement au théâtre des célestins ou l’histoire de ce roi d’Angleterre prêt à tout pour régner aux côtés de son amant – Bruno Geslin signe une mise en scène aux accents queer où tous les rôles sont inversés.On vous en parle plus dès à présent :

 

feu-fumee-soufre9-900x600

Rien ne va plus à la cour d'Édouard II, roi d'Angleterre.
 Édouard s'est entiché de Gaveston un mignon roturier et français  qui plus est.
Si encore leurs ébats ne s'aventuraient pas au delà de l'alcove, mais ce cher Édouard  deuxième  du nom, a décidé  d'imposer son giton à la cour et de le faire comte.
La fronde sourd chez les Barons, il faut convaincre le roi que ce putain de français  est un danger pour le pays, l exil ou même  plus devrait ramener le calme. 
Tout ce beau monde va se trahir et s'entre couper la tête. Tout pouvoir est triste, tout pouvoir est violence.

feu-fumee-soufre5-900x600

feu-fumee-soufre6-900x600

Poésie trash et priapique dans le théâtre  élisabethain. 
De la pièce "Édouard II" de Chrisopher Marlowe ( 1564--1593) Bruno Geslin tire un spectacle délicieusement décadent et baroque.
Musique sacrée  et décors infernaux, scénographie Métal Hurlant cicassienne, le metteur en scène s'affranchit  aussi gaillardement du genre pour nous offrir  une brillante tragédie de pouvoir et de solitude.
Un spectacle dingue, rageux, charnel !
Deux heures trente que l'on ne voit pas passer.

𝐋𝐞 𝐟𝐞𝐮, 𝐥𝐚 𝐟𝐮𝐦é𝐞, 𝐥𝐞 𝐬𝐨𝐮𝐟𝐫𝐞

Célestins Théâtre de Lyon

Christopher Marlowe / Bruno Geslin Du 30 nov. au 7 déc.