Le 11 novembre dernier à l’Auditorium de Lyon, l’Orchestre National de Lyon nous a transporté dans un autre monde le temps d’un soir.

Entre ambiance hispanique, danse macabre et éveil moderne, retour en quelques lignes sur ce concert fantasmagorique.

aranjuez

Le concert débute par River Rouge Transfiguration composé par Missy Mazzoli, inspiré par un passage du Voyage au bout de la nuit de Céline.

Une œuvre éminemment moderne et grandiose qui ouvre le bal. En deuxième partie, le Concerto d’Aranjuez composé par Joaquin Rodrigo est magnifiquement interprété par Thibaut Garcia.

L’adagio, le mouvement le plus connu, fait voyager l’auditeur dans un autre temps et un autre espace, celui du palais royal d’Aranjuez.

baut

 

Et pour ceux qui ne pourront vagabonder jusqu’en Espagne, nul ne doute qu’ils ne seront insensibles à la nostalgie et à la mélancolie indéniables qui se dégage de ce grand classique espagnol.

Place aux danses symphoniques.

Un coup de fouet revigorant à la russe, empreint d’une puissance et d’une large palette d’émotions comme seul Rachmaninov sait le faire.

Une marche grotesque et dramatique pour terminer ce concert en beauté.  

 

1920x1080_Thibaut Garcia_c_Marco_Borggreve

 

Concerto d’Aranjuez ๏ Orchestre national de Lyon - Thibaut Garcia

Concert du VENDREDI 11 NOVEMBRE 2022 À 20:00
Auditorium-Orchestre national de Lyon

Voir toute la programmation à venir sur le site de Auditorium-Orchestre national de Lyon